Inventaire d'archives : 805 W - Préfecture, cabinet du préfet.

Institution de conservation :

Archives départementales de la Drôme

Contenu :

Dans la perspective d'une meilleure compréhension de ce fonds, il n'est sans doute pas vain de rappeler que '' le Cabinet constitue la structure la plus proche du Préfet, car il a vocation à s'intéresser à tous les problèmes qui ont un caractère confidentiel ou personnel et a en charge les problèmes politiques. Mais il est également compétent pour tous les problèmes de police, de sécurité civile, de défense. '' (Que-sais-je ? n°2071).
Parmi les thèmes abordés dans ce fonds, on peut mettre en exergue les documents qui se rapportent à la mise en place des Bureaux d'Aide Sociale (B.A.S.) dans les communes de la Drôme (805W1 à 805W5). Créés par décret du 29 novembre 1953, et se substituant aux ''bureaux de bienfaisance'', les bureaux d'aide sociale sont des établissements publics communaux gérés par une commission administrative, présidée par le maire ou son suppléant et comprenant, en outre, huit membres : quatre élus par le conseil municipal, quatre nommés par le préfet, parmi les personnes s'occupant d'œuvres ou d'activités sociales (le représentant de l'Union Départementale des Associations Familiales notamment). Ils connaissent les mêmes règles de contrôle et de tutelle que les communes par le préfet.
En ce qui concerne les dossiers de ''police nationale'', on peut noter que la réforme de 1969 fait disparaître les ''commissariats d'arrondissement '' et instaure les '' circonscriptions de police '' (805W37-38, 43), cellules de base des services de sécurité publique, que regroupent les districts, puis les services départementaux. Dans sa thèse sur '' La police nationale '' publiée en 1974, Jean-Jacques Gleizal affirme que cette nouvelle '' organisation a permis de renforcer les pouvoirs du préfet '', et plus loin que '' la police abandonne le faible rôle d'assistance qu'elle avait pour se tourner vers la répression ''.
Par ailleurs, les fonctionnaires des '' compagnies républicaines de sécurité '' (C.R.S.) sont des civils qui dépendent du ministère de l'Intérieur mais dont l'organisation, la discipline et les obligations sont militaires ; ce double caractère tient au fait que les compagnies sont des forces de réserve. Ce fonds illustre leur rôle de renfort temporaire des polices urbaines ainsi que leur participation aux services d'ordre (805W43-45).

Identifiant de l'unité documentaire :

805 W 1-58

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD026_000310

Publication :

Archives départementales Drôme
2006
Valence

Informations sur le producteur :

Préfecture, cabinet du préfet.

Informations sur l'acquisition :

Le Cabinet du Préfet a versé en février 1978 aux Archives départementales de la Drôme 77 liasses d'archives produites entre 1945 et 1976.

Description :

Mise en forme :
Ce fonds coté 805 W a subi un traitement en deux étapes ; en 1994, l'équipe du '' chantier d'insertion '' dirigée par madame Isabelle Boullay a probablement effectué quelques regroupements de liasses puisque au moment de sa deuxième étude, qui fait l'objet de ce répertoire, il ne compte plus que 58 articles alors qu'un tel fonds tolère peu d'éliminations. En 2000, Isabelle Boullay confie à Magali Tellier, secrétaire de documentation, le soin de retraiter ce versement.

Conditions d'accès :

Archives publiques
L'ensemble des documents est communicable a 60 ans.

Description physique :

Importance matérielle :
58

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Ce fonds est consultable dans la salle de lecture des Archives départementales de la Drôme.
14 rue de la manutention, 26000 Valence