Événement : L'affaire, Lurs, 4 août 1952

image d'une lettre de Maximilien Vox à Jean Giono, décembre 1954

Les Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence reviennent sur l’affaire Dominici avec une exposition

À cette occasion, la salle d’audience de la cour d’assises des Basses-Alpes, avec les meubles de l’époque, est reconstituée. Il ne s’agit pas de débattre du verdict prononcé en 1954 dans « l’affaire de Lurs » qui condamna Gaston Dominici à la peine de mort. En revanche, l’ambition est de restituer le contexte du procès en apportant un nouvel éclairage sur l’histoire et la géographie dans lesquelles le triple crime surgit : les Basses-Alpes, un département pauvre et dépeuplé, décrit durant l’entre-deux-guerres par un journaliste célèbre comme une terre criminogène et dont les habitants sont traités, durant l’affaire de Lurs, de « bêtes à souliers » ! Dès lors, lorsque des Anglais de la gentry sont victimes d’un meurtre en bordure d’une route nationale une belle nuit d’été de 1952, le fait divers produit une déflagration dont les journalistes se font l’écho : une grande et terrible affaire était née.

L'exposition est visible aux Archives départementales du 11 avril 2019 à fin décembre 2020