Actualité : L'École française d'Athènes rejoint FranceArchives

L’École française d’Athènes est un établissement public, scientifique, culturel et professionnel (EPSCP), placée sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et sous la tutelle scientifique de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Fondée en 1846, premier institut étranger établi en Grèce, l’École française d’Athènes est un centre de recherche en sciences humaines de dimension européenne et internationale, dont la mission est d’étudier l’hellénisme et les espaces géographiques où il s’est diffusé, des origines à nos jours. Elle est aussi un lieu d’échanges entre les chercheurs spécialistes de ces questions. À cette mission s’ajoute celle de former de jeunes chercheurs en leur offrant l’accès au terrain et aux sources et en favorisant leur insertion dans un milieu professionnel international de haut niveau.

Enfin, elle rassemble un service des publications, une bibliothèque riche de 96 000 ouvrages et revues, ainsi qu’un service des archives.

Les fonds sont constitués en plusieurs collections :

  • Les archives dites « manuscrites », comprenant les archives de l’établissement et les archives scientifiques liées à l’activités des membres ou à celle des missions programmées, pour un volume de plus de 260 m. l. ;
  • Les documents photographiques et graphiques, rassemblant plus de 717 000 clichés, allant de la plaque de verre à l’image numérique, ainsi que plus de 67 000 plans et dessins ;
  • Les estampages, avec plus de 8 000 pièces.

Mis en ligne en 2011, la base de gestion des archives Archimage a fait l’objet d’une refonte complète. Au sein d’une interface unique, elle proposera une ouverture en trois temps :

  • Le site « miroir » de près de 7 000 notices ;
  • Puis l’ensemble des descriptions des documents graphiques et photographiques ;
  • Et enfin les inventaires des archives manuscrites.

 

Voir les coordonnées du service des archives de l’École française d’Athènes sur l’annuaire

Retrouvez leurs inventaires sur FranceArchives