Événement : Restauration et valorisation d'un évangéliaire du XIe siècle

Signature de convention entre le Conseil départemental et la Mairie de Mortain-Bocage le 19 novembre 2016

L’un des plus vieux documents du patrimoine écrit de la Manche date de la fin du Xe ou plus probablement du XIe siècle : il s’agit de l’Évangéliaire dit de Mortain, provenant du fonds des archives de la collégiale Saint-Évroult de Mortain. Constatant la dégradation du document, les Archives départementales et la mairie de Mortain-Bocage ont décidé d’entreprendre un travail conjoint de restauration et de valorisation de l’Évangéliaire. Une signature de convention entre le conseil départemental de la Manche et la mairie de Mortain-Bocage est prévue samedi 19 novembre afin d’officialiser cette collaboration.

 

Le document, datant de l’époque romane, fait partie des collections des archives départementales, qu’il avait intégrées vers 1853. Il s’agit d’un petit volume (23,5cm x 16 cm), manuscrit sur parchemin et enluminé, de 118 feuillets. Cet ouvrage a beaucoup souffert du temps. Il ne contient plus que les évangiles de Matthieu, Marc et Luc. Seul le portait enluminé de Marc a été conservé dans cet ouvrage. À la fin de l’ouvrage a été collationnée une copie du XVIe siècle des statuts du chapitre de la collégiale de Mortain.

 

Ce document a été prêté dans les années 1930 à la Bibliothèque nationale de France, pour y être restauré car il était déjà abîmé. Ce prêt l’a protégé de la destruction des archives départementales de juin 1944. Après restauration, il a été exposé à la Bibliothèque nationale en 1954, puis a réintégré les collections départementales.

 

À partir de 1957, ce document a été exposé chaque été à Mortain. Après 1958, ce prêt saisonnier a fonctionné plusieurs années, puis l’Évangéliaire est resté en continu sur place.

 

L’Évangéliaire présente un état de conservation inquiétant : des moisissures ont pu se développer, l’humidité a déformé ses pages de parchemin, les écritures sont extrêmement pâles. Il a donc été convenu avec la municipalité de Mortain-Bocage de mettre en place un programme de restauration et de valorisation de l’Évangéliaire. Ce programme, détaillé dans ladite convention, prévoit la réintégration de l’Évangéliaire au sein des collections des archives départementales, des travaux de restauration de l’ouvrage, la réalisation d’un fac-similé et l’accompagnement de la commune de Mortain-Bocage pour des opérations de valorisation.