Les Archives nationales rendent hommage à Simone Veil

Le 30 juin 2017, Simone Veil décède à son domicile à l’âge de 89 ans, quatre années après son époux Antoine Veil. Cette disparition d’une figure de la vie politique française et européenne marque le temps des hommages et des commémorations. Elle coïncide aux Archives nationales avec l’achèvement du travail entrepris sur ses papiers personnels donnés en 2014. Classé en 2015 et 2016, le fonds Simone Veil (688AP/1 à 420) est désormais accessible aux chercheurs et aux historiens. Si le parcours et l’action de la ministre Simone Veil étaient déjà documentés dans les séries publiques d'archives du ministère de la Santé et de la Famille (1974-1979), puis du ministère des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville (1993-1995), les 420 articles de son fonds privé offrent un aperçu d’ensemble de sa carrière professionnelle et politique, depuis sa nomination au Conseil supérieur de la magistrature jusqu’à son retrait de toute activité publique en 2013. Ils reflètent également les grands engagements de Simone Veil tout au long de sa vie, pour la mémoire de la Shoah, pour la condition des femmes, pour la construction de l’Europe, à travers discours, correspondances, dossiers thématiques et dossiers des nombreuses associations et fondations qui bénéficièrent de sa présence comme membre actif, de son soutien et de son parrainage.