Événement : « Si je reviens un jour »

Les lettres oubliées de Louise Pikovsky

En 2010, des lettres et des photographies ont été trouvées dans une vieille armoire du lycée Jean-de-La-Fontaine à Paris. Oubliés là depuis des dizaines d’années, ces documents appartenaient à une ancienne élève, Louise Pikovsky, qui avait fréquenté l'établissement pendant la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs mois durant, cette jeune lycéenne a correspondu avec son professeur de lettres. Le 22 janvier 1944, elle est arrêtée et internée au camp de Drancy, puis déportée avec sa famille à Auschwitz. Aucun des Pikovsky n’en reviendra.

Stéphanie Trouillard, journaliste de France 24, et Khalida Hatchy, professeur-documentaliste de l’établissement, ont reconstitué dans un webdocumentaire le parcours de la jeune fille. À partir de ses lettres, elles ont pu retrouver des témoins, des cousins éloignés et des anciennes élèves. « Si je reviens un jour » raconte ce travail de mémoire, qui les mènera jusqu’à Jérusalem et rend enfin la parole à Louise, une élève particulièrement douée, qui n’a pas pu vivre l’existence brillante à laquelle elle semblait destinée.

Le webdocumentaire vient de recevoir le prix Philippe Chaffanjon du reportage multimédia.