Article : À poils et à plumes. 700 ans d’histoire des animaux domestiques dans la Somme

Une publication des Archives départementales de la Somme, 2011, 27 pages

 

Une histoire pas si bête… Si Descartes et Malebranche considèrent l’animal comme une machine, dénuée de conscience et de pensée, des conceptions philosophiques plus contemporaines revendiquent le caractère d’« êtres sensibles » des animaux, fortement étayées par les résultats mêmes de la biologie et de la physiologie sensorielle.

Dresser une histoire des relations entre l’homme et l’animal consiste à examiner les causes qui ont prévalu à la domestication de certaines espèces et à étudier les multiples destinations qu’on leur a attribuées, de l’animal auxiliaire du travail de l’homme à l’animal partie prenante du foyer. Cette histoire ne peut se faire sans prendre en compte les épidémies et l’histoire de la médecine (les écoles vétérinaires) et de la protection animales dont l’évolution est un reflet de l’histoire de la société humaine.

Cette exposition, tout comme le catalogue, ne sont qu’une modeste contribution au regard de la richesse des sources documentaires et iconographiques conservées aux Archives de la Somme. Alors, levez-vous avec les poules, venez passer du coq à l’âne parmi nos documents et si vous ne mettez pas la charrue avant les bœufs, c’est que vous aurez été rusé comme un renard !