Contenu éditorial simple : Récits de voyage. Le Morbihan, une destination exotique

Une publication des Archives départementales du Morbihan, 2011, 80 pages

 

Mme de Sévigné, Flaubert, Maupassant, Stendhal et bien d’autres ont parcouru le Morbihan et décrit leurs impressions à travers des lettres ou des notes, prises sur le vif ou rédigées le soir à l’hôtel, et par la suite publiées sous forme de récits de voyage. Des voyageurs moins connus ont également laissé des témoignages particulièrement intéressants relatifs à leur périple sur le sol breton et morbihannais.

Vers la fin du XIXe siècle, avec l’amélioration des voies de communication, l’intérieur du pays se dévoile aux visiteurs (Le Faouët, Pontivy, Ploërmel, Josselin). Les personnes qui visitent le Morbihan durant cette période ont le sentiment de pénétrer sur une terre inconnue : les Bretons, dans leur grande majorité, s’habillent en costume traditionnel et parlent leur propre langue ; très peu connaissent le français. Toutes ces particularités suscitent beaucoup d’intérêt auprès des voyageurs qui, à l’image de Flaubert, qualifient alors la Bretagne de « terre exotique ».

Les Archives départementales du Morbihan invitent les visiteurs à prendre place aux côtés de l’un de ces écrivains voyageurs, de son entrée par La Roche-Bernard et Muzillac à sa découverte de Vannes, du pèlerinage de Sainte-Anne-d’Auray, des alignements de Carnac et des îles. Il achèvera son parcours le plus souvent par Lorient, ville portuaire auréolée du prestige de la compagnie des Indes. Les récits de soixante écrivains (dont quelques étrangers) ont été mis à contribution ; ils concernent en majorité le XIXe siècle (43 auteurs).

 

Références complètes de l’ouvrage