Contenu éditorial simple : Pierre Buraglio. Vice Versa, 1960-2011. Dessins, papiers, imprimés

Une publication des Archives municipales de Lorient, 2011, 64 pages

 

Après Killoffer, Sophie Dutertre, c’est au tour de Pierre Buraglio d’entamer le dialogue avec la ville de Lorient et d’y inscrire son œuvre. De s’imprégner de ses rues, de son architecture, de son histoire, des bruits, de lumières, des ciels pour créer une œuvre singulière.

Membre de « Supports/Surfaces », mouvement artistique se caractérisant par une démarche accordant une importance égale aux matériaux, aux gestes créatifs et à l’œuvre finale, le sujet passant au second plan, Pierre Buraglio n’a cessé de mener des recherches sur la question de l’œuvre, de son processus de création, de ré-interroger la peinture dans ses composantes élémentaires. C’est en ce sens que dès 1966, il remet en question le support traditionnel, récupère des morceaux de toile et des éléments de fenêtre qu’il assemble. Pierre Buraglio associe cette recherche à une réflexion théorique et politique au sein de la revue Peinture. Cahiers théoriques, qui donnera lieu à un engagement dans les événements de 68. Il fut également l’un des piliers et animateurs de l’Atelier populaire ex-école des Beaux-Arts, qui se mit au service du mouvement de mai 68 en réalisant quelques-unes de ses fameuses affiches.

 

Références complètes de l'ouvrage