Contenu éditorial simple : Naufrage, 1786. Deux récits du naufrage du navire négrier le Vainqueur de Bordeaux en Guyane par Louis Michel Chesnet et Pierre Delaunay

Une publication des Archives départementales de la Gironde, 2008, 148 pages

 

Le 1er février 1786, le Vainqueur de Bordeaux, un brigantin appartenant à l’armateur et négociant bordelais Joseph-Sulpice Taillasson, quitte le port de Cayenne et fait voile vers la Guadeloupe pour y vendre les captifs noirs qui lui restent de sa traite au Sénégal. Mais le 9 février, le navire négrier fait naufrage au large de la Guyane hollandaise. L’équipage et une jeune noire parviennent à atteindre le rivage. Ils ne sont pas pour autant tirés d’affaire. Pour ces rescapés, en proie à la faim, au froid, aux insectes, aux vers qui les rongent vivants, commence alors une terrible marche sur une côte inhabitée et inhospitalière, à travers les marais et la terrifiante forêt tropicale où rôdent les bêtes sauvages. Seule une poignée d’entre eux y survivra…

C’est au récit de ce terrible périple que nous convie cette édition intégrale du manuscrit inédit de l’un des matelots, Louis Michel Chesnet, entré en 2006 dans les collections des Archives départementales de la Gironde, et complété par la réédition de la narration, introuvable aujourd’hui, que Pierre Delaunay, capitaine du navire, publia dès son retour à Bordeaux en septembre 1786.

 

Références complètes de l’ouvrage