Contenu éditorial simple : De la Normandie à la Sicile : réalités, représentations, mythes. Actes du colloque de Saint-Lô, 17-19 octobre 2002

Une publication des Archives départementales de la Manche, 2004, 378 pages

 

Depuis quelques années, se sont tissés de forts liens entre le département de la Manche et la Sicile, qui trouvent leur première raison d’être dans les temps lointains où les seigneurs d’Hauteville et leurs compagnons se rendirent maîtres de la grande île méditerranéenne. Entre le passé de la conquête des Normands et le temps présent des Siciliens, les grands thèmes de la civilisation sicilienne ont été étudiés avec érudition et bonheur à l’occasion du colloque De la Normandie à la Sicile : Réalités, Représentations, Mythe.

Ce volume réunit les actes de ce colloque. Grâce au concours de chercheurs venus de la région, de France et d’Italie, dont les spécialités étaient aussi nombreuses et diverses que l’histoire, l’histoire de l’art, les études latines, la linguistique, l’anthropologie, la littérature française et la littérature italienne, ont été recomposées dans un même prisme les nombreuses facettes de la culture millénaire de la Sicile.

Trois Siciles ont été questionnées, analysées, reconstituées : la Sicile médiévale, historique et épique, des chroniqueurs et des historiens de l’époque normande ; la Sicile des voyageurs français, entre le XVIe et le XIXe siècle, fascinés par ses paysages et étonnés ou captivés par ses habitants ; la Sicile des écrivains siciliens, dont les fictions littéraires se sont nourries et se nourrissent des décors et de la vie de l’île et de ses habitants. L’histoire restitue la réalité des faits, les représentations permettent la connaissance et orientent l’interprétation, tandis que les mythes, comme des révélations et des archétypes absolus, délestent la réalité sicilienne du poids des contingences et de la chronique pour lui conférer une vérité et un sens aux dimensions universelles.

 

Table des matières :

  • La Sicile des Normands

La conquête de l’Italie du Sud et de la Sicile vue par les chroniqueurs de Normandie des XIe et XIIe siècles [par Pierre BOUET]

Les populations de Sicile et les conquérants normands vus par Geoffroi Malaterra [par Marie-Agnès LUCAS-AVENEL]

Les Grecs dans la société de la Sicile normande : niveaux d’intégration [par Cristina ROGNONI]

« Suspecta familiaritas ». Sur les rapports entre Guillaume II et Gauthier Ophamil [par Edoardo d’ANGELO]

La cathédrale de Cefalù et sa mosaïque du Christ Pantocrator : premier témoignage du syncrétisme culturel de Roger II de Hauteville en Sicile [par Michel FEUILLET]

La politique des Normands face à la pluralité des religions [par Salvador FODALE]

Palerme normande : un exemple d’acculturation [par Errico CUOZZO]

Les mots des Normands en Sicile [par Nara BERNARDI]

De Roland à Orlando : la sicilianisation de la chanson de geste [par Salvatore d’ONOFRIO]

  • La Sicile des voyageurs français

Les paysages de Sicile vus par les voyageurs français et britanniques aux XVIe et XVIIe siècles [par Hervé BRUNON]

Voyageurs français des Lumières en Sicile [par Paola ROMAN]

La Sicile des voyageurs français romantiques [par Henriette LEVILLAIN]

« Un étrange et divin musée d’architecture » : Guy de Maupassant en Sicile [par Francesco ARRU]

  • La Sicile des siciliens

Le mythe de l’Etna dans les récits de légendes siciliennes : le Leggendario dell’Etna de Santo Cali [par Laura FOURNIER-FINOCCHIARO]

Les mille et un visages de l’Etna dans l’oeuvre de Vitaliano Brancati [par Alain SARRABAYROUSE]

Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni, un opéra sicilien [par Elisabeth KERTESZ-VIAL]

Lamies de Sicile. Petite enquête sur le « fantastique sicilien » [par Stefano LAZZARIN]

Mafia et littérature [par Giorgio LONGO]

Leonardo Sciascia : dire la Sicile, quoi qu’il en coûte [par Mario FUSCO]

La Sicile de Pirandello : une cartographie mentale [par Dominique BUDOR]

L’île qui se dérobe : la Sicile d’Elio Vittorini [par Vincent d’ORLANDO]

Les paysages siciliens dans l’oeuvre de Vincenzo Consol [par Maryvonne BRIAND]

 

Références complètes de l'ouvrage