Contenu éditorial simple : Jean-Adrien Mercier. Les couleurs du rêve : autour de la donation Sylvie Mercier

Une publication du service Archives-Documentation-Photothèque de la Ville d’Angers, 2010, 128 pages

 

Deux ans après la donation faite par sa fille Sylvie Mercier de Flandre, la ville d’Angers a voulu, en 2010, rendre hommage à Jean-Adrien Mercier, avec l’exposition de deux cent seize oeuvres de ce créateur.

Artiste aux multiples talents, Jean-Adrien Mercier était aussi bien peintre qu'illustrateur et décorateur qu’affichiste. Comme affichiste, son style est résolument moderne. Sachant en peu de traits synthétiser un scénario, suggérer une idée, un sentiment, Jean-Adrien Mercier a travaillé pour les plus grands metteurs en scène. Jean Epstein, Abel Gance, René Clair, Jean Renoir, Sacha Guitry… ont eu recours à son talent. Ces mêmes qualités l’ont fait rechercher des grands noms de l’industrie et du commerce : Berger, LU, Castellane, Cointreau, Gervais, Isigny, Elle et Vire, Menier, Delpeyrat, Codec...

Comme illustrateur, c’est le raffinement et l’élégance française, le rêve, des aquarelles peuplées de silhouettes féminines en robe à panier, des fleurs et des oiseaux, des châteaux fantastiques ; c’est aussi la mélancolie romantique et gracile de l’époque 1830 (Le Lion amoureux, 1937) ou l’évocation des anciennes images d’Épinal. Ses albums pour enfants ont eu tant de succès qu’ils ont été souvent réédités.

Huile, gouache, aquarelle, lithographie, gravure sur bois, pochoir, peinture sur porcelaine… Jean-Adrien Mercier a pratiqué toutes les techniques artistiques, mais privilégié l’aquarelle. Les couleurs délavées de l’aquarelle sont souvent un peu fades. Celles de Jean-Adrien Mercier, au contraire, étonnent par leur profondeur, leur velouté et leur transparence extraordinaires.

 

Références complètes de l’ouvrage