Contenu éditorial simple : 1814, mémoires d’une invasion

Une publication des Archives départementales des Landes, 2014, 49 pages

 

À l’automne 1813, les Anglais traversent la Bidassoa, envahissent le territoire national. De janvier à mars 1814, pendant la Campagne de France au nord, l’armée d’Espagne du maréchal Soult fait retraite de la Nive vers Toulouse poursuivie par les armées alliées commandées par le duc de Wellington. Le département des Landes est envahi par les armées anglaises, espagnoles et portugaises de la septième coalition, tandis que les départements du nord et de l’est sont envahis par les troupes autrichiennes, allemandes et russes. Avec l’abdication de Napoléon le 6 avril 1814, s’achève une période dont l’histoire n’est pas simple à écrire tant elle s’est incarnée dans un homme, adulé ou haï, qui a suscité débats et controverses, inspiré légende dorée et légende noire. La situation diplomatique et militaire domine tellement ces années, que le récit oublie souvent les hommes, surtout les paysans, pourtant l’essentiel de la population française.

1814 : mémoires d’une invasion a pour objectif de montrer les conséquences de la retraite des armées napoléoniennes qui ne dure pourtant que quelques semaines. Les combats successifs, le passage des armées, leur installation dans les campagnes bouleversent des habitudes ancestrales, gênent les travaux des champs, désorganisent les liens sociaux d’une société traditionnellement à l’écart des grands centres dynamiques du territoire.

L' exposition 1814 : mémoires d’une invasion peut être prétée gratuitement.