Contenu éditorial simple : Livre et Renaissance en Anjou

Un dossier pédagogique réalisé par le Service éducatif des Archives départementales de Maine-et-Loire, 2019, 8 pages

 

Le XVIe siècle connaît de grandes transformations qui touchent aussi la diffusion de l’écrit. Les Européens (re)découvrent les manuscrits antiques rapportés par les lettrés à la chute de Constantinople en 1453. L’invention de l’imprimerie permet dès 1460 la diffusion du savoir avec l’apparition du livre. La découverte du Nouveau Monde en 1492 ouvre de nouvelles perspectives et change le regard sur l’Homme. La Réforme renouvelle dès 1520 l’expression de la foi.

Le royaume de France connaît alors une forte prospérité économique et une certaine stabilité politique. La culture prend un nouvel essor au sein des cours princières. Les humanistes placent l’Homme au centre de leurs préoccupations et s’ouvrent à différents savoirs. Le français remplace peu à peu le latin et une littérature nationale émerge qui fait naître de nouveaux genres.

L’Anjou participe à cette Renaissance qui s’ébauche dès la fin du XVe siècle avec une première génération sensible aux idées nouvelles et qui s’épanouit avec les humanistes proches de la Pléiade, les juristes ou les théologiens angevins. Cette fiche pédagogique peut être téléchargée sous format numérique.

 

Retrouvez les inventaires des Archives départementales de Maine-et-Loire