Contenu éditorial simple : 1944. Lieux de mémoire dans l'Orne

Une publication des Archives départementales de l'Orne, 1994, 119 pages

 

Les Archives Départementales ne pouvaient apporter à la commémoration du 50e anniversaire de la bataille de Normandie et de la Libération de l'Orne une contribution plus conforme à leur mission et à leur rôle de mise en valeur du patrimoine en conservant et entretenant la mémoire départementale de l'année 1944. Dans les départements normands et plus particulièrement dans l'Orne, l'événement de la bataille de Normandie revêt une importance toute symbolique dans la mesure où c'est le sol ornais lui-même avec ses habitants qui est le théâtre des combats. La bataille de Normandie s'est déroulée sur les plages du Débarquement, dans les baies du Cotentin mais aussi dans le Bocage ornais, la plaine d'Alençon et s'est pratiquement achevée dans la poche de Trun-Chambois.

Jamais depuis la Guerre de Cent Ans, le sol et le paysage ornais n'ont autant été marqués par les blessures de la guerre. Villages incendiés, centres villes rasés, haies et chemins défoncés dans les campagnes. La plupart des événements qui ont été vécus par un grand nombre d'habitants ont tous une localisation géographique précise : bombardements aériens et d'artillerie, combats d'avions dans le ciel, réquisitions, pillages, incendies de maisons et d'églises, exécutions sommaires de résistants patriotes, défilés incessants de troupes, redditions en masse de l'ennemi, explosions sur des mines, etc. Si les lieux parlent d'eux-mêmes, ils ont aussi parfois besoin, pour entretenir la mémoire des hommes, de marques symboliques qui mettent en relief le poids de l'émotion et du souvenir dont ils sont porteurs.

Un ouvrage sur les lieux de mémoire se veut plus évocateur qu'exhaustif. La plupart des lieux importants de la Résistance et de la Libération de l'Orne sont recensés ici mais quelques-uns d'entre eux peuvent avoir été passés sous silence. Par ailleurs, certains personnages, lieux ou événements de la bataille ne sont pas évoqués, tout simplement parce qu'ils n'ont pas encore retenu l'attention de la mémoire collective. 

Le travail présenté ici est essentiellement réalisé à partir de la presse locale qui sert de base lors du récit de chaque événement pour la présentation des sites ou des lieux de mémoire. Dans certains cas, des rectifications ont été nécessaires, mais il convient d'observer que la presse locale parue quelques jours ou quelques mois après l'événement est souvent plus authentique que les éditions spéciales parues lors des plus récents anniversaires. Mais, au-delà de la presse et des quelques documents d'archives publiques, il faut apercevoir aussi, à travers les lignes, la force des témoignages qui ont permis de recouper ou d'éclairer certains événements.

L'ouvrage a l'ambition de faire mieux connaître les lieux de la bataille de Normandie qui, à partir du 3 août, franchit les frontières de notre département pour s'y dérouler jusqu'au 22 août suivant. S'agissant des bombardements et des combats terrestres, nous avons choisi de retenir les deux événements fondateurs de la mémoire ornaise : la campagne de la 2e D.B. qui a porté très haut l'honneur militaire français et les derniers combats dans la poche de Chambois qui constituent le coeur du souvenir ornais. Enfin, une place particuhère a été réservée à la Résistance ornaise dont l'importante contribution aux combats des Alliés dès le mois de mai méritait d'être soulignée ainsi que l'ampleur du sacrifice consenti.

 

Références complètes de l'ouvrage