Contenu éditorial simple : La dentelle d'Alençon. Recueil de textes, XVIIe-XXe siècles

Un dossier pédagogique des Archives départementales de l'Orne, 2001, 124 pages

 

Parmi les productions ayant conduit à la renommée du territoire ornais au cours des siècles, la dentelle d'Alençon occupe une place de choix. Sa qualité et son exceptionnelle finesse en ont fait pendant plus de deux siècles une parure de luxe et de prestige pour une clientèle européenne raffinée et, depuis plusieurs décennies, en dépit d'un déclin irréparable, elle demeure un cadeau de choix offert par les chefs d'État français à leurs hôtes étrangers.

Aujourd'hui, l'Atelier national du Point d'Alençon, le Musée des Beaux Arts et de la Dentelle et le Musée de la dentelle au Point d'Alençon poursuivent et rappellent cette activité plus que tricentenaire. Ils en conservent un témoignage matériel que complètent des traces écrites subsistant dans les fonds documentaires de la Direction des Archives départementales du Conseil général de l'Orne.

Si l'étude de la dentelle d'Alençon a attiré l'attention des historiens des années 1880-1920, aucun ouvrage ne lui avait été consacré depuis cette date et c'est tout le mérite de M. Gérard Millon, professeur chargé des lycées au Service éducatif des Archives départementales, d'avoir élaboré un recueil de documents sur la dentelle, destiné en premier lieu aux enseignants et à leurs élèves mais aussi à l'ensemble des Ornais, notamment les Alençonnais si fiers de cette technique artistique.

Les 28 documents présentés, inédits ou totalement oubliés pour la plupart, retracent trois siècles d'histoire de la dentelle et plus largement trois siècles d'histoire locale, voire nationale. Dans la vie des dentellières alençonnaises, nous rencontrons des ouvrières, des artistes, des religieuses, la foule des humbles ; nous rencontrons également des marchands-fabricants, Marthe La Perrière, l'intendant et le préfet, Louis XIV et Colbert, Napoléon et les élus alençonnais attachés à la défense d'une production de dentelle déclinante.

Au fil de ces pages, nous entrons dans un monde aujourd'hui révolu mais dont le souvenir est perpétué par l'Atelier national et les musées d'Alençon. Puisse la lecture d'un tel recueil faire découvrir aux jeunes Ornais un des fleurons du savoir-faire de leur département.

 

Références complètes de l'ouvrage