Article : Annuaire des Bisontins à la veille de la Révolution. Etude socio-topographique de la population bisontine

Une publication des Presses universitaires de France-Comté, avec la participation de la Bibliothèque et des Archives municipales de Besançon, 2011, 337 pages

 

Cet ouvrage tente de décrire la situation sociologique et topographique de Besançon peu avant la Révolution grâce au dernier rôle bisontin de la capitation de 1785. Créée en 1695, la capitation était un impôt prélevé sur l'ensemble de la population, répartie en 22 classes en fonction de sa situation sociale, chaque classe correspondant à une taxe spécifique et uniforme. Elle perdit peu à peu, à partir de 1701, son caractère égalitaire, jusqu'à devenir une simple annexe de la taille.

Le rôle conservé aux Archives municipales de Besançon recense 4 712 foyers fiscaux, nommés d'après l'identité de leur chef, assujettis à cet impôt, avec la bannière (c'est-à-dire le quartier, chacun de ces sept quartiers disposant de ses armoiries représentées sur des drapeaux flottant sur l'hôtel de ville) de résidence habituelle, le numéro de maison, la rue, le patronyme, généralement le prénom et la profession, la cote d'imposition, et finalement les domestiques employés. Il a été transcrit sous forme d'un « annuaire » patronymique et d'un autre par professions. Chaque bannière est décrite socialement et topographiquement, ainsi que l'ensemble de la ville. D'autres aspects sont étudiés : la noblesse bisontine, les domestiques, les prénoms masculins et les patronymes.

 

Références complètes de l'ouvrage