Article : 1648, la paix de Westphalie. Vers l’Europe moderne

Une publication de la direction des Archives et de la Documentation du ministère des Affaires étrangère, 1998, 250 pages

 

C’est à une longue crise, la guerre de Trente Ans, qui a durement éprouvé les populations concernées, que mettent fin les traités de Westphalie. La volonté d’instaurer des règles politiques pour limiter la guerre et les progrès accomplis dans l’art de négocier en sont les conséquences les plus marquantes. Parce que la guerre avait touché la plupart des pays européens, un congrès se donna comme vocation de régler en une seule et solennelle fois des différends souvent séculaires entre nations et d’établir un ordre continental durable. Une terminologie internationale apte à traduire les particularités du droit public des différents États représentés à Münster et à Osnabrück et reconnue par tous fut peu à peu élaborée.

La paix de Westphalie consacre également l’apparition d’une forme de tolérance religieuse, qui signifia aussi la fin de l’unité pour la chrétienté. Après la paix d'Augsbourg (1555) et l’édit de Nantes (1598), les traités signés en 1648 marquent un nouveau pas dans l’émergence d’une Europe pluriconfessionnelle.
La réorganisation politique de l’espace européen, l’affirmation des États-nations et le respect des entités politiques de plus petites dimensions – l’indépendance des Provinces-Unies et de la Suisse sont reconnues par le traité de Münster – constituent d’autres importants acquis des traités de Westphalie qui ont formé la pierre angulaire de l’Europe pour un siècle et demi.

Publié à l’occasion du 350e anniversaire des traités signés à Münster et à Osnabrück, cet ouvrage permet de mieux comprendre cette page de la France et de l’Europe

 

Table des matières :

  • L'espace européen au début du XVIIe siècle

Tableau de l'Europe [par Lucien BELY]

Etre souverain au XVIIe siècle [par Lucien BELY]

Le Saint Empire [par Jean BERENGER]

Richelieu et la politique de la France [par Claude DULONG]

L'écriture du Cardinal [par Françoise HILDESHEIMER]

  • La guerre de Trente Ans : origine et extension du conflit

Entre en guerre [par Olivier CHALINE]

Guerre et paix en Europe [par Jean BERENGER]

Vicissitudes des alliances orientales de la France dans la première moitié du XVIIe siècle [par Géraud POUMAREDE]

Louis XIII, roi de guerre et de frontière [par Daniel NORDMAN]

L'armement individuel dans la première partie du XVIIe siècle [par Jean-Pierre REVERSEAU]

Misères de la guerre, réponse de la charité [par Jean-Pierre GUTTON]

Callot epsneur du droit [par Paulette CHONE]

  • Le congrès de Münster et d'Osnabrück

Vers les traités de Westphalie [par Lucien BELY]

Mazarin et les traités de Westphalie [par Claude DULONG]

Les plénipotentiaires français en Westphalie [par Anne-Marie ENAUX]

La diplomatie impériale [par Jean BERENGER]

L'iconographie des plénipotentiaires des traités de Westphalie [par Anne MEZIN]

L'art de la négociation au XVIIe siècle [par Lucien BELY]

Mazarin : portrait d'un ministre collectionneur [par Patrick MICHEL]

Une conséquence imprévue d'une ambassade de paix auprès des cours du Nord : la première traduction de l'Edda [par François-Xavier DILLMANN]

Un présent posthume de Mazarin au duc Auguste de Brunswick-Wolfenbüttel [par René PILLORGET]

  • Les traités de Westphalie : enjeux et conséquences

Analyse des traités de paix [par Jean BERENGER]

La France, l'Alsace et les traités de Westphalie [par Georges LIVET]

Célébrations de la paix et perspectives historiographiques

La célébration de la paix de Westphalie [par Claire GANTET]

Les médailles de la paix de Westphalie et l'Histoire métallique de Louis XIV [par Evelyne COHEN]

1948 - tricentenaire des traités de Westphalie [par Elisabeth PAULY]

Historiographie [par Jean BERENGER]

 

Références complètes de l’ouvrage

Retrouvez les inventaires du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères