Article : Prosper Merimée et les monuments de l'Anjou

Un dossier pédagogique réalisé par le Service éducatif des Archives départementales de Maine-et-Loire, 2004, 6 pages

 

Depuis les années 1970, le regard que nous portons sur le patrimoine a évolué. Il ne s'agit plus seulement de conserver les traces du passé, mais de les intégrer à notre environnement. La reconnaissance, puis la protection du patrimoine sont nées au XIXe siècle à l'époque de Mérimée, suscitant la création des lois permettant l'inscription ou le classement des monuments, et la naissance de métiers attachés à leur conservation. D'abord centrée sur le monument, la notion de patrimoine s'est étendue ensuite à tous les lieux de mémoire de l'activité humaine (lieux de travail, objets, documents...) ainsi qu'aux sites et aux ensembles urbains puis aux paysages.

L'Anjou compte 40% des monuments inscrits ou classés de la Région des Pays de la Loire. Et du prestigieux château de Saumur au modeste lavoir de village, de la tapisserie de l'Apocalypse à l'outil du fendeur d'ardoise, le patrimoine dans sa définition la plus large ouvre d'immenses perspectives de découvertes aux jeunes de Maine-et-Loire.

 

Retrouvez les inventaires des Archives départementales de Maine-et-Loire