Contenu éditorial simple : 1914-1918. La Grande Guerre des Catalans

Une publication des Archives départementales des Pyrénées-Orientales, 2018, 143 pages

 

Lorsque l’Allemagne déclare la guerre à la France en août 1914, le 53e régiment d’infanterie existe depuis plus de 350 ans et est basé, depuis 1907, à Perpignan. Il est composé en majorité de Roussillonnais, d’Audois et d’Ariégeois qui vont s’engager dans un innommable conflit en étant sûrs de leur bon droit.

Renaud Martinez nous relate année après année, l’histoire de la Première Guerre mondiale au travers du prisme du 53e régiment d’infanterie de Perpignan. Du premier officier, le lieutenant Lucien Bedos, natif de Rivesaltes, tué dès le 7 août 1914, aux assauts des dernières heures de la guerre en novembre 1918, l’auteur nous commente les moments « clés » de ces quatre années de conflit durant lesquelles nous retrouvons le 53e RI à la bataille d’Ypres, sur la Côte 196 à Beauséjour, au Fort de Vaux ou aux Éparges

De nombreux Catalans ne reviendront pas de ces lointains champs de batailles. Héros d’un peuple meurtri par les massacres de ses enfants, les soldats du 53e régiment d’infanterie de Perpignan méritaient pour ce centenaire de la Grande Guerre un devoir de mémoire et un hommage unanime à leur sacrifice.