Article : Lettres de Marcelin Prosper Floirac à sa femme Joséphine (1914-1915). Vie et mort d'un fantassin quercynois

Une publication des Archives départementales du Lot, 2000, 135 pages

 

La Grande Guerre, Prosper Floirac, soldat et combattant âgé de 40 ans, originaire du causse de Gramat, marié, sans enfant, la vit dans un régiment de la réserve de l’infanterie, le 207e RI, d’abord à l’arrière au dépôt de Cahors, et puis en Champagne à partir de novembre 1914. Il disparaît à Perthes-les-Hurlus le 17 février 1915.

Prosper écrivait à sa femme Joséphine quasiment tous les jours, comme nombre de soldats au début de la Première Guerre mondiale. Seules une cinquantaine de lettres ont été retrouvées. Écrites dans un français hésitant, truffé d’occitanismes, elles traitent de thèmes récurrents : la santé des siens, le temps, la conduite de la ferme, la pratique religieuse, et bien sûr, la guerre, omniprésente.

 

Références complètes de l’ouvrage