Article : Cahiers de doléances du bailliage d’Exmes en 1789

Une publication des Archives départementales de l’Orne, 1992, 174 pages

 

Il faut attendre le début des années 1880 pour que les cahiers de doléances de paroisse attirent l’attention. Louis Duval publie dans l’Annuaire de l’Orne, de 1883 à 1887, les cahiers des paroisses du bailliage d’Alençon et, en 1888 et 1889, ceux des paroisses du bailliage de Mortagne. Puis en 1929, René Jouanne se charge de l’édition des cahiers des corporations alençonnaises. Seuls restaient à imprimer ceux des paroisses du bailliage d’Exmes. Le présent ouvrage répond à cette lacune.

Chaque cahier est publié intégralement. Seul le procès-verbal de l’assemblée de bailliage a fait l’objet de plus larges extraits qui permettent de mieux comprendre le déroulement de la réunion des députés des paroisses.

Les cahiers de paroisse offrent un large éventail de revendications qui embrasse la plupart des domaines de la vie politique, économique, sociale, religieuse, voire culturelle. Au total, les cahiers des paroisses du bailliage d’Exmes offrent surtout des revendications concrètes, laissant une faible part aux grands principes et aux idées générales. Cela reflète la sociologie rurale des participants aux assemblées provinciales et également la présence, limitée en nombre mais active dans la rédaction des doléances, d’une élite instruite qui inspire les programmes de réformes politiques et institutionnelles. L’influence de cette élite, qui souvent rédige et se fait élire député de sa paroisse, se retrouve très nettement dans le cahier du tiers état du bailliage d’Exmes.

La lecture du texte des cahiers permettra de retrouver toutes ces revendications dans leur fraîcheur originale et la pensée de chacune des paroisses. Un glossaire complète la publication afin de faciliter la compréhension des termes institutionnels ou administratifs.

 

Références complètes de l’ouvrage

Recherchez un cahier de doléances de 1789