Article : ¡ Libertad ! La Gironde et la guerre d’Espagne (1936-1939)

Une publication des Archives départementales de la Gironde, 2019, 109 pages

 

Étant donné la proximité de l’Espagne, la guerre dont elle fut le théâtre de 1936 à 1939 a été pour l’Aquitaine et Bordeaux une réalité immédiate et très concrète. Elle a fait aussi de la région un point d’observation privilégié en France de la relation aux « événements d’Espagne ». La présence à Bordeaux d’une forte communauté originaire de ce pays s’ajoute à ce rapport particulier de la Gironde avec le conflit. La population espagnole de Bordeaux, notable depuis le XIXe siècle, augmenta surtout après 1918. Elle provenait du nord de la Péninsule, était concentrée dans certains quartiers (Bas-Cenon, Floirac, Le Bouscat, à Bordeaux le triangle place de la Victoire/place Nansouty/gare Saint-Jean) et était très liée aux activités portuaires ainsi qu’à certaines branches de l’artisanat. Le Solar Español fondé par les jésuites jouait un rôle religieux, culturel et politique important, mais il y avait aussi des organisations anarchistes et communistes très actives, liées à la forte implantation internationaliste dans la métropole.

La proclamation de la République espagnole, le 14 avril 1931, fut saluée dans l’agglomération bordelaise par des manifestations et des fêtes populaires. Le nouveau gouvernement de Madrid mit en œuvre auprès de ses ressortissants une politique de présence culturelle active. Les crises de la politique intérieure espagnole entre 1931 et 1936 eurent de fortes répercussions dans la communauté de Bordeaux. La répression du soulèvement des Asturies en 1934 entraîna les premières arrivées, clandestines, de réfugiés et l’organisation de mouvements de solidarité. On vit se mettre en place une mobilisation qui dépassa bientôt largement le milieu espagnol pour embrasser toute une communauté d’intérêts politiques et humanitaires.

À l’occasion du 80e anniversaire de la fin de la guerre d’Espagne, cet ouvrage rappelle combien la Gironde a été marquée par le conflit. À travers une documentation pour beaucoup inédite, c’est un épisode méconnu de l’histoire de femmes, d’hommes et d’enfants, une histoire de migrations, une histoire d’engagement, une histoire de solidarité qui se dévoilent.

 

Références complètes de l'ouvrage

Retrouvez les inventaires des Archives départementales de la Gironde