Article : Des bois dont on fait les Vosges. Une histoire de la forêt vosgienne

Une publication des Archives départementales des Vosges, 1998, 183 pages

Hier comme aujourd’hui, la forêt vosgienne est diverse. Les essences y sont nombreuses : c’est d’abord le hêtre, puis le sapin, l’épicéa et le chêne. La forêt vosgienne est aussi dense et couvre une superficie de 280 000 hectares. Enfin, la forêt vosgienne revêt un caractère historique notoire. Qui méconnaît la faim de forêts qui anime Romaric, Hydulphe ou Gondelebert ? Les premiers monastères vosgiens non seulement s’inscrivent dans la forêt, mais encore en vivent et en tirent leur richesse.

 

Table des matières 

Catalogue de l’exposition

  • Paysages médiévaux
  • Une sédimentation de texte
  • La forêt en carte
  • Les défrichements
  • Bois de marine et bois de construction
  • De la proto-industrie aux intempéries : une forêt fragile
  • Les scieries
  • Les forêts dans la tourmente révolutionnaire
  • Le code forestier
  • Au XIXe et XXe siècles, un contexte nouveau
  • Poids économique et écologique de la forêt
  • Des droits plus stricts et mieux définis
  • Structure administrative des Eaux-et-forêts dans les Vosges
  • Gens des bois
  • La forêt en guerre
  • Une filière bois
  • La forêt vosgienne au XXe siècle
  • La forêt, source d’identité pour les Vosges

Études sur la forêt vosgienne

  • Les forêts dans la haute vallée de la Meurthe du XIVe au XVIIIe siècle [par Damien PARMENTIER]
  • La forêt vosgienne : un espace pionnier sous l’Ancien Régime [par Emmanuel GARNIER]
  • La surveillance des forêts conformément à l’application du code forestier de 1827 : l’exemple des Vosges [par Valérie POËT]
  • Les paysages forestiers montagnards vosgiens [par Jean-Pierre HUSSON]
  • L’évolution des espaces forestiers et les conséquence pour les fertilités [par Waltraud KOERNER]

Références complètes de l’ouvrage