Article : 1851. La Drôme s’insurge

Une publication des Archives départementales de la Drôme, 2011, 35 pages

 

Le 2 décembre 1851, Louis-Napoléon Bonaparte accapare le pouvoir par un coup d'État. L'Assemblée nationale est dissoute, l'état de siège instauré. Du 5 au 10 décembre, dans de nombreuses régions, de simples citoyens prennent les armes pour défendre la légalité républicaine.

Dans la Drôme, ils sont près de dix mille à affluer vers les villes. Certains marchent pour défendre le droit et la constitution ; d'autres espèrent plus simplement provoquer des changements politiques qui amélioreraient leurs difficiles conditions de vie. Par-delà leurs différences de fortune et d'instruction, tous manifestent leur attachement à la République, une République « démocratique et sociale » protectrice des faibles, où l'égalité politique va de pair avec la justice sociale. Le mouvement tourne à l’échec et la répression est particulièrement sévère. Les murs de la Tour de Crest portent, aujourd'hui encore, les inscriptions laissées par ceux qu'on y a enfermés. Cet épisode malheureux  restera longtemps dans les mémoires et contribuera à ancrer dans le département l’attachement au régime républicain.

 

Retrouvez les inventaires des Archives départementales de la Drôme