Article : Lorrains du Banat, une histoire de migrations

Une publication des Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, 2021, 38 pages

 

À l’aune des migrations contemporaines, les quelques milliers de lorrains qui ont, tout au long du XVIIIe siècle, migré vers le Banat de Temeswar, région qui englobe aujourd’hui le nord-ouest de la Roumanie, une frange nord-est de la Serbe et une petite partie du sud de la Hongrie, paraissent plutôt insignifiants. Pourquoi ne se sont-ils donc pas dissous en quelques générations dans l’histoire collective des populations du Banat ?

Passée d’une région de marches (la Lorraine) à une autre (aux avant-postes de la chrétienté face à l’Empire ottoman), cette minorité vite absorbée, de fait, par la population des « Souabes » se retrouve au cœur de ce qui va devenir, à partir de la mi-XIXe siècle, la « poudrière des Balkans ». Or cette histoire chahutée la conduit justement à renouer avec son identité originelle : identité culturelle et patrimoniale qui s’affirme dans l’entre-deux-guerres et conduit à tisser des liens avec la Lorraine ; combat aussi difficile qu’acharné pour obtenir du gouvernement français, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’accueil de douze mille réfugiés (« rapatriés ») en provenance de Yougoslavie et de Roumanie. Éparpillés entre l’Allemagne, la France, les États-Unis d’Amérique… les Lorrains du Banat constituent aujourd’hui une petite diaspora qui doit beaucoup à l’engouement contemporain pour la généalogie et au développement de l’internet.

 

Références complètes de l'ouvrage

Retrouvez les inventaires des Archives départementales de Meurthe-et-Moselle