Contenu éditorial simple : Prestataires agréés pour la conservation d’archives publiques courantes et intermédiaires sur support numérique

La liste qui suit recense par ordre alphabétique les prestataires agréés pour la conservation d'archives publiques courantes et intermédiaires sur support numérique.

Sauf mention contraire, l'agrément est valable trois ans à partir de la publication de l'arrêté au Journal officiel de la République française.

 

  • La société ALMERYS est agréée par arrêté du 3 novembre 2019 pour la conservation d'archives publiques au moyen de son système d'archivage électronique hébergé par les centres serveurs situés à Clermont-Ferrand (63) et Limonest (69).

 

  • La société APPLICATIONS PROJET INFOGERANCE (API) est agréée par arrêté du 10 juillet 2019  pour la conservation d'archives publiques au moyen de son système d'archivage électronique hébergé par les centres serveurs situés à Val-de-Reuil (27), Rueil-Malmaison (92) et Strasbourg (67).

 

  • La BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE est agréée par arrêté du 26 août 2019 pour la conservation d'archives publiques au moyen de son système d'archivage électronique SPAR, hébergé par le centre serveur principal de Paris-Tolbiac (75) et le centre serveur secondaire de Bussy-Saint-Georges (77).

 

  • La société CDC-ARKHINEO est agréée par arrêté du 2 mai 2017 pour la conservation d’archives publiques sur sa plate-forme d’archivage électronique hébergée par les centres serveurs d’Arcueil 20, Arcueil 30 (94) et Bordeaux (33).

 

  • Le CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE DU NORD (CDG 59) est agréé par arrêté du 19 septembre 2019 pour la conservation d'archives publiques au moyen de son système d'archivage électronique hébergé par les centres serveurs de Lezennes (59) et d'Amiens (80).

 

  • Le CENTRE INFORMATIQUE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (CINES) est agréé par arrêté du 22 janvier 2020 pour la conservation d’archives publiques sur sa plate-forme d’archivage électronique, hébergée par les centres serveurs de Montpellier (34) et de Villeurbanne (69).

 

  • La société DOCAPOST DPS est agréée, par arrêté du 19 janvier 2018, pour la conservation d’archives publiques au sein de ses centres serveurs de Paris (75) et de Ballainvillers (91).

 

  • La société eDOC-GROUP est agréée, par arrêté du 15 mars 2019, pour la conservation d’archives publiques au sein de ses centres serveurs de Val-de-Reuil (27) et de Rueil-Malmaison (92).

 

  • Le groupement d'intérêt public SANTE INFORMATIQUE BRETAGNE (GIP SIB) est agréé par arrêté du 20 mars 2017 pour la conservation d'archives publiques au moyen de son système d'archivage électronique As@lae, hébergé au sein des centres serveurs de Rennes (35) et de Cesson (35).

 

  • Le groupement d'intérêt public SANTE INFORMATIQUE BRETAGNE (GIP SIB) est agréé par arrêté du 3 juillet 2019 pour la conservation d'archives publiques au moyen de son système d'archivage électronique basé sur la solution Easy Folder, géré par son agence SIB Lille et hébergé par les centres serveurs de Seclin (59) et de Marcq-en-Barœul (59) jusqu'au 24 novembre 2021.

 

  • Le groupement d'intérêt public SANTE INFORMATIQUE LIMOUSIN-POITOU-CHARENTES (GIP SILPC) est agréé par arrêté du 5 avril 2018 pour la conservation d'archives publiques courantes et intermédiaires au moyen de son service d'archivage électronique Dém@'TIC Archive hébergé dans ses salles serveurs situées à Isle (87) et à Poitiers (86) et son local de sauvegarde situé à Isle (87).

 

  • Le groupe IMPRIMERIE NATIONALE est agréé par arrêté du 17 juin 2015 pour la  conservation d'archives publiques au sein des installations dédiées à cette activité de son emprise de Flers-en-Escrebieux (59).

 

  • Le SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES INFORMATISEES ALPES-MEDITERRANEE (SICTIAM) est agréé, par arrêté du 25 mars 2016, pour la conservation d'archives publiques au sein de ses emprises d'Antibes (06) et de Vallauris (06).

 

  • La société NOVARCHIVE est agréée, par arrêté du 19 juillet 2017, pour la conservation des archives publiques au moyen du système d'archivage électronique Novadoc (exploité en partenariat avec la société Pragmatik), hébergé par les centres serveurs de Saint-Denis (93) et de Clichy (92).

 

  • La société TESSI DOCUMENTS SERVICES est agréée, par arrêté du 2 décembre 2019, pour la conservation d'archives publiques au sein de ses centres serveurs de Bordeaux et du Haillan (33).

 

  • La société WORLDLINE est agréée par arrêté du 6 février 2018 pour la conservation d’archives publiques au moyen des solutions As@lae et Worldline Archiving et des infrastructures de ses emprises de Seclin (59) et de Vendôme (41).

 

  • La société XELIANS ARCHIVAGE (ex ARCHIVECO) est agréée :
    • par arrêté du 3 février 2020 pour la conservation d'archives publiques au moyen de son système d'archivage électronique Dexto (géré précédemment par LOCARCHIVES) hébergé dans les centres serveurs situés à Aubervilliers (93), Pantin (93) et Sainghin-en-Mélantois (59)
    • par arrêté du 18 février 2020  pour la conservation d'archives publiques au moyen de son système d'archivage électronique DLab (géré précédemment par LOCARCHIVES) hébergé par les centres serveurs situés à Aubervilliers (93), Pantin (93) et Sainghin-en-Mélantois (59) jusqu'au 2 juillet 2022.
    • par arrêté du 18 février 2020  pour la conservation d'archives publiques au moyen de son système d'archivage électronique RM Trust hébergé par les centres serveurs situés à Aubervilliers (93), Pantin (93) et Sainghin-en-Mélantois (59) jusqu'au 3 août 2022.

Pour aller plus loin :
> Comment demander un agrément
> Consulter l'implantation des sites agréés en France
> Consulter la liste alphabétique des prestataires agréés pour la conservation d’archives sur support papier