Article : Les registres paroissiaux et d'état civil

Les premiers documents à consulter pour débuter une généalogie sont les registres paroissiaux et d'état civil qui permettent de trouver les noms des ancêtres et d'établir des liens de filiation entre eux.

Quels sont les documents à consulter ?

Les registres paroissiaux, tenus par le curé d'une paroisse, enregistrent les baptèmes, mariages et sépultures des catholiques. La tenue des registres paroissiaux est obligatoire depuis l'ordonnance de Villers-Cotterêt de 1539, mais il existe quelques registres paroissiaux depuis le XIVe ou le XVe siècle dans certains diocèses. Les collections débutent cependant en général au XVIe ou au XVIIe siècle.

  • Un acte de baptème comprend généralement la date, les noms et prénoms de l'enfant, des parents, du parrain et de la maraine.
  • Un acte de mariage comprend généralement la date, les noms et prénoms des mariés, de leurs parents et des témoins. Il indique parfois l'âge ou la date de naissance des mariés et leur lieu d'origine.
  • Un acte de sépulture comprend généralement la date, les nom et prénom de la personne défunte.

Registre des mariages. Archives de l'Ariège

Les registres d'état civil, tenus par le maire d'une commune depuis 1792, enregistrent les naissances, mariages et décès ayant lieu dans la commune.

  • Un acte de naissance comprend généralement la date, les noms et prénoms de l'enfant, ainsi que les noms, prénoms, âge, profession et adresse des parents. Il comporte des mentions marginales mentionnant les mariages depuis 1897 et les décès depuis 1945.
  • Un acte de mariage comprend généralement les noms, prénoms, date de naissance, lieu de naissance, profession et domicile des mariés, ainsi que les noms et prénoms de leurs parents et des témoins.
  • Un acte de décès comprend généralement les noms, prénom, âge et profession du défunt, ainsi que parfois la cause du décès.

Les tables décennales sont des listes quasi alphabétiques, établies tous les 10 ans (d'où leur nom) depuis 1792. Souvent ces tables sont subdivisées en trois parties (naissances, mariages, décès) dans lesquelles sont classés les noms des individus nés, mariés et décédés dans une commune donnée, suivis de la date de l'acte.

Comment consulter ces documents ?

Les registres paroissiaux et d'état civil de plus de 75 ans sont en général conservés aux archives départementales ou aux archives municipales. Les registres d'état civil de moins de 75 ans sont encore dans les mairies.

Les registres paroissiaux et d'état civil sont en général classés dans les séries E et E dépôt (dépôt des communes) des archives départementales et la série E des archives municipales. Les registres de catholicité postérieurs à 1792 sont des archives privées et, peuvent se trouver en série J aux archives départementales, si les archives diocésaines leur en ont confié la conservation.

Les registres sont classés par commune et, éventuellement par paroisse. Dans les villes, il peut y avoir plusieurs paroisses. Il n'existe pas de table alphabétique globale des noms de personne. Il faut donc connaître, outre les nom et prénoms de la personne, la commune ou la paroisse et une date approximative pour rechercher un acte. Pour les registres d'état civil, il est possible d'utiliser les tables décennales, mais pour la période avant 1792, il existe rarement des tables.

Les ressources en ligne

Les registres paroissiaux et d'état civil ont été numérisés par presque tous les services d'archives départementales et de nombreuses archives municipales. Vous pouvez consulter en ligne les registres de plus de 100 ans :

Des bases d'indexation collaborative existent dans certains serives d'archives.

Le délai de communicabilité des registres d'état civil est régi par les articles L.213-1 et L.213-2 du code du patrimoine : ils sont librement communicables  après un délai  de 75 ans.

  • Retrouvez toutes les précisions sur les conditions d'accès en consultant la plateforme @docs.

Comment rechercher dans ces documents ?

Pour débuter une généalogie, vous devez commencer par une enquête familiale et rassembler le plus d'éléments possibles : noms, dates et domiciles des arrières-grands-parents par exemple. Il est ensuite possible de remonter dans le temps.

Les collections d'état civil peuvent être un peu différentes selon les départements, ainsi que les conditions de conservation et de consultation. Les services d'archives ont mis en ligne des présentations des différentes sources adaptées à la situation locale :

Archives départementales de l'Aisne