Contenu éditorial simple : Trésors des Archives nationales

14 siècles, 14 documents emblématiques des Archives nationales


Au fil des 3 000 km d'archives conservées dans les services publics, c'est toute l'histoire de France qui défile mais aussi les histoires individuelles, l'histoire des territoires et l'histoire des populations, l'histoire artistique et l'histoire économique, en un mot la grande et la petite Histoire.
Entrez dans l’Histoire à travers les trésors d'archives !

Un siècle, un document : pour illustrer l'immense richesse des fonds des Archives nationales, voici une sélection qui présente un document par siècle, du VIIe au XXe siècle, avec une variété de supports (papyrus, parchemin, cire, papier) et de types d'archives (diplôme, rouleau, document iconographique, affiche).

Pour en savoir plus : Les Archives nationales ont mis en ligne plus de 400 documents emblématiques issus de leurs fonds, avec description et image numérisée ; l'ensemble est librement réutilisable.

 

VIIe siècle : le document le plus ancien des Archives nationales

diplome_dagobert_a_ii_3.jpg

Juin ou juillet 625. Le roi mérovingien Clotaire II confirme une donation faite à l'abbaye de Saint-Denis par un certain Dagobert. Il s'agit du plus ancien document conservé aux Archives nationales et un des rares écrits sur papyrus.
Document manuscrit sur papyrus ; 32,5 x 76,5 cm

 

VIIIe siècle : l'abbaye de Saint-Denis, privilégiée des rois de France

donation_pepin_le_bref_ae_ii_33.jpg

Septembre 768. Le roi carolingien Pépin le Bref donne à l'abbaye de Saint-Denis la forêt d'Iveline (près de Rambouillet) et toutes ses dépendances. Le diplôme porte la signature autographe du roi sous forme d’une croix. Dotée par les rois francs dès l’époque mérovingienne, l’abbaye de Saint-Denis deviendra la nécropole officielle des rois à partir des Capétiens.
Document manuscrit sur parchemin ; 63 x 50 cm

 

IXe siècle : le sceau du petit-fils de Charlemagne

Moulage_du_sceau_de_Charles_II.jpg

847. Sceau de Charles II le Chauve, roi de France, petit-fils de Charlemagne. Il porte la légende latine : "KAROLUS GRATIA DEI REX" (« Charles, roi par la grâce de Dieu »). Il s’agit ici d’un moulage, effectué sur le sceau original.
Plâtre pris sur cire originale ; 40 x 32 mm

 

Xe siècle : une donation du premier roi capétien

donation_hugues_capet_ae_ii_84.jpg

20 juin 988. Un an après son accession au trône, Hugues Capet – fondateur de la dynastie éponyme – donne à l'abbaye de Saint-Maur-des-Fossés le domaine de Maison-Alfort. Le diplôme porte le monogramme royal et une trace de sceau plaqué.
Document manuscrit sur parchemin ; 32,5 x 70 cm

 

XIe siècle : la cité de Carcassonne entre le comte de Foix et l'évêque de Gérone

ae-ii-105.jpg

Vers 1038-1050. Roger Ier, comte de Foix, prête serment à son oncle Peire, évêque de Gérone, de le laisser en possession d'une partie de la cité de Carcassonne.
Document manuscrit sur parchemin ; 37 x 15 cm

 

XIIe siècle : un des plus longs documents des Archives nationales

extrait-ae-ii-138.jpg

1122-1123. À la mort du bienheureux Vital, abbé de Savigny, un de ses moines partit, muni d'un rouleau mortuaire, de monastère en monastère dans le Maine, l'Anjou et la Normandie, notifier le décès de l'abbé, et demander pour lui des prières. Ce rouleau est l'un des plus longs documents conservés aux Archives nationales.
Document manuscrit sur parchemin ; 9,50 x 0,24 m

 

XIIIe siècle : des tablettes de cire réutilisables

tablette_jean_sarazin_ae_ii_258.jpg

1256-1257. D'une conservation rare, ces exceptionnelles tablettes de cire ont été écrites par Jean Sarrazin, chambellan de saint Louis. Il s'agit des comptes de l'hôtel du roi pour les années 1256-1257, établis sur 14 tablettes. L'intérêt de ce type de support – utilisé depuis la Haute Antiquité – était d'être effaçable et réutilisable, comme l'ardoise des écoliers.
Document manuscrit sur cire ; support en bois d'érable ; 20, 4 x 47, 5 x 1, 5 cm

 

XIVe siècle : les Templiers sur la sellette

interrogatoire_templiers_ae_ii_311_page2.jpg

13 novembre 1307. Ce cahier contient le procès-verbal en latin des interrogatoires menés par les commissaires royaux et les inquisiteurs de la foi auprès des Templiers de la sénéchaussée de Carcassonne, un mois après l'arrestation générale de l'Ordre ordonnée par Philippe IV le Bel.
Cahier de papier manuscrit ; 27 x 18,5 cm

 

XVe siècle : Jeanne d'Arc en portrait

Vers 1450-1500 : Aucun portrait authentique de Jeanne d'Arc (1412-1431) ne nous ai parvenu. Cette miniature a été réalisée plusieurs dizaines d'années après sa mort, peut-être au moment où le roi Charles VII, sacré grâce à elle, décide de demander la révision de son procès au Pape (1450) et obtient sa réhabilitation (1455)
Parchemin ; 16.50 x 14 x 2.50 cm

 

XVIe siècle : Le français devient la langue officielle

Août 1539 : Par ordonnance de Villers-Cotterêts, le roi François Ier décide que tous les actes de l'administration et de la justice seront désormais rédigés en français et non plus en latin. Cette ordonnance est le plus ancien texte législatif pour partie encore en vigueur en France, ses articles concernant la langue française n'ayant jamais été abrogés.
Document imprimé sur parchemin ; 22 x 15 x 2 cm

 

XVIIe siècle : L'assassin d'Henri IV condamné à mort

27 mai 1610 : Cet arrêt du parlement de Paris condamne à mort François Ravaillac, assassin du roi Henri IV, qui est convaincu du crime de "lèse-majesté divine et humaine". Ravaillac est exécuté en place de Grève le jour même.
Document imprimé sur papier ; 23 x 18,5 cm

 

XVIIIe siècle : La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen

1789 : Les 17 articles de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen ont été élaborés au cours du mois d'août 1789. Le texte, gravé sur une plaque d'airain, fut pilonné en 1793 car remplacé par une Déclaration en 35 articles qui n'eut pas de suite. Texte fondamental de la Révolution française, la Déclaration de 1789 figure en préambule de la constitution de la Ve République.
Document gravé sur métal ; 33 x 47 cm

 

XIXe siècle : Le "chiffrement" des messages durant la guerre de 1870

1870-1871 : Cette table de chiffrement, utilisée durant la guerre entre la France et la Prusse, permet d'envoyer des message codés. En face des mots, classés par ordre alphabétique, se trouve le "chiffre" qui leur correspond.
Document imprimé sur papier, petits onglets en parchemin

 

XXe siècle : Août 1914 : mobilisation générale

1er août 1914 : Le 1er août, la France lance l'"ordre de mobilisation générale" pour l'armée de terre et la marine à compter du 2 août. Le jour même, la population est informée par des affiches qui sont placardées dans chaque commune et par le tocsin qui retentit dans tous les clochers des églises et des beffrois. Au cours de la guerre, environ 8 400 000 soldats et marins français seront appelés sous les drapeaux.
Affiche imprimée sur papier, 92 x 73 cm