Article : Les expositions itinérantes des services d’archives

Les services publics d’archives créent chaque année plusieurs dizaines d’expositions itinérantes. Conçues d’emblée pour circuler ou transformées à l’issue d’une exposition temporaire, elles peuvent avoir une déclinaison virtuelle, être accompagnées d’un catalogue ou d’outils pédagogiques (dossier pédagogique, questionnaire à l’attention des scolaires).

Plus de 1200 expositions sont recensées dans la liste ci-dessous, présentée par région puis par département et par service ; à chaque titre est associé le lien vers le site internet des Archives. Il est indiqué quand les panneaux sont également disponibles en ligne. 

 

Voir le recensement des 1200 expositions itinérantes : xlsx ; ods

 

De nombreux sujets sont abordés, reflétant la diversité des fonds conservés, du Moyen Âge jusqu’à nos jours. Il peut s’agir d’histoire locale – « La vaisselle de faïence de Quimper » (Finistère), « Entre île et continent : le monastère de Lérins au Moyen Âge » (Alpes-Maritimes) –, ou de la grande histoire illustrée par des documents locaux : République, laïcité, élections. Aux côtés des deux guerres mondiales, très largement traitées, sont présents des thèmes récurrents : l’école, les sports, l’urbanisme, les moyens de transport, l’environnement et l’agriculture, les femmes, la justice, la vie quotidienne, la publicité…

On découvre des sujets plus inattendus tels que « Alambics et bouilleurs ambulants » (Dordogne) ou « Les Dior avant Dior. Saga d'une famille granvillaise » (Manche), des sujets d’actualité : « Le Val d'Oise, le Grand Paris » (Val-d’Oise), des liens avec d’autres pays : « Itinéraires croisés. Vosges-Algérie / Algérie-Vosges (1830-1970) » (Vosges), ainsi que la valorisation des langues de France : « Les Basses-Pyrénées dans la Première guerre mondiale (1914-1918) » disponible en français, basque et occitan.

Les "grands classiques" des archives ne sont pas oubliés à travers des thèmes comme l’écriture, l’héraldique, la généalogie, le cadastre.

 

En règle générale, ces expositions peuvent être prêtées à toute institution publique ou privée qui en fait la demande (collectivités, associations, établissements scolaires), à titre gracieux, à charge pour elle de s’occuper du transport et de contracter une assurance pour les panneaux. Ceux-ci se présentent le plus souvent sous forme de structures auto-portantes ou d'éléments à accrocher. Les conditions de prêt, le nombre de panneaux d'exposition et leur description matérielle peuvent être obtenus auprès de chaque service.


Le recensement de ces expositions a été élaboré à partir des sites internet (à de rares exceptions près) des services publics d’archives (pour les Archives municipales, essentiellement celles des chefs-lieux de département). Cette liste ne prétend pas à l’exhaustivité ; elle pourra être complétée au fur et à mesure (vous pouvez nous signaler les expositions ne figurant pas dans la liste : contact@francearchives.fr).