Article : Rapport « Deux milliards de clics. Enquête sur les usagers en ligne des archives » (2021)

Du 18 janvier au 18 mars 2021, s’est déroulée la seconde enquête nationale auprès des internautes, pilotée par le Service interministériel des Archives de France (voir le rapport "Qui sont les publics des archives ?" de la première enquête 2013-2014).

27 723 réponses ont été recueillies en ligne sur 100 sites publics d’archives : 2 services à compétence nationale, 1 service d'Archives régionales, 67 Archives départementales, 29 Archives municipales et le portail FranceArchives.

Le questionnaire

Le questionnaire a été structuré autour de quatre axes : les profils sociaux des publics ; leurs pratiques ; leur satisfaction ; leurs attentes à l’égard des différents services en ligne.

Il a été pensé pour pouvoir effectuer des comparaisons avec d'autres enquêtes : en premier lieu l'enquête en ligne réalisée par le Service interministériel des Archives de France en 2013-2014 auprès des internautes des services d'archives, mais aussi des enquêtes telles que celles menées par le ministère de la Culture auprès des établissements patrimoniaux, celles de la Bibliothèque nationale de France, les pratiques culturelles ou les usages numériques des Français.

Le rapport

L’enquête constitue actuellement la plus importante enquête sur les usages numériques patrimoniaux en France et montre la présence de publics des archives en ligne nombreux et engagés, autour de trois profils : les généalogistes, les usagers venant pour les recherches historiques ou au titre de leur métier, les usagers épisodiques et débutants (curiosité, démarche administrative).

Le portrait robot de l'usager en ligne pourrait se dresser ainsi : un homme, âgé de 63 ans, d'un niveau équivalent ou inférieur au Bac, très friand de sorties culturelles, avec un fort usage ordinaire d'internet ; il est déjà venu en salle de lecture des archives et consulte des documents numérisés sur le site internet pour lequel il marque sa satisfaction ; ses attentes se tournent vers la possibilité de télécharger les documents, de bénéficier de formulaires de recherche thématiques (état civil, notaire…) et d'avoir la liste des ressources concernant son territoire et conservées par d’autres établissements.

Ce portrait robot cache mille et une nuances, selon que l'on examine l'usager des services à compétence nationale, des Archives départementales ou municipales, ou à l'intérieur même de ces types d'archives. Le nombre important de réponses autorise des analyses plus fines mais qui pourraient être poussées plus avant ; des questionnements, pour l'instant laissés sans réponse, et des pistes de recherche sont évoqués au long et à la fin du rapport, ainsi que les biais inhérents aux enquêtes quantitatives.

L'enquête, analysée par l'Agence Voix / publics, fait l'objet du rapport « Deux milliards de clics. Enquête sur les usagers en ligne des archives » (2021, 118 p.). Vous pouvez en consulter également la synthèse.

Le Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS-Doc) du ministère de la Culture a apporté à cette opération sa précieuse expertise.

La mise en données ouvertes et les tris à plat

Pour permettre l’accès aux données publiques, les 27 723 réponses sont disponibles en données ouvertes sur data.culture.gouv.fr. Cette ouverture rend possible les réutilisations par les citoyens et de manière plus spécifique de futurs approfondissements par toute personne s’intéressant à ce sujet.

Sont également disponibles les « tris à plat », c’est-à-dire des résultats bruts obtenus pour chaque question. Les résultats sont présentés d’abord pour l’ensemble des réponses, puis par catégories de services : Services à compétence nationale, Archives départementales, Archives municipales.

Consulter les tris à plat (résultats) de l'enquête (xlsx).

Chaque service participant possède par ailleurs les résultats qui le concernent, question par question, ce qui lui permet de comparer ses résultats avec ceux de sa catégorie, ainsi qu’avec les résultats globaux obtenus pour l’ensemble de l’enquête. 

Liens