Contenu éditorial simple : Esclaves. Regards de blancs, 1672-1913

Une publication des Archives nationales d'outre-mer, 2008, 272 pages

 

Marins négriers, armateurs, officiers civils et militaires, hommes de lois, gouverneurs et intendants, colons, autant de témoins et d'acteurs, qui chacun à leur manière ou selon leurs intérêts, du XVIIe siècle au XXe siècle, ont raconté l'esclavage et formé le matériau historique, choisi et présenté dans cette publication par les Archives nationales d'outre-mer.

Leurs récits nous parlent des côtes d'Afrique, de la Guyane, de la Louisiane, de l'île Bourbon, et surtout des îles à sucre de la Caraïbe : Martinique, Guadeloupe, Grenade et Saint-Domingue. Sous leur plume se dessine la silhouette de l'esclave, qu'il soit nouveau ou né créole.

Tous ces textes sont liés au commerce humain qui va déporter vers les colonies françaises des millions d'Africains et provoquer des millions de morts. L'afflux de main-d'oeuvre arrivée d'Afrique va permettre une expansion économique considérable et profitable à l'Europe des Lumières, mais susciter aussi une cohorte de crimes, de révoltes sanglantes engendrées par la misère et le désespoir. Accompagnés de plusieurs dizaines d'illustrations, les documents présentés permettent d'aborder les dossiers les plus importants : la traite négrière (le tristement célèbre commerce triangulaire), la vie et le travail des esclaves sur les habitations, la mise en place de l'économie esclavagiste, les punitions et les révoltes, la marche vers l'abolition et ses combats.

 

Références complètes de l'ouvrage

Retrouvez les inventaires des Archives nationales d'outre-mer