Contenu éditorial simple : A l'affiche à Annecy. 1860-1918, plus d'un demi-siècle de réclame

Une publication des Archives municipales d'Annecy, 2014 et 2015, 4 volumes

 

Cette collection de quatre ouvrages présentant l'exceptionnelle collection d'affiches conservées aux Archives municipales d'Annecy dévoile un formidable panorama de l'affichage commercial. Le lecteur y découvrire l'univers coloré des affiches vantant le porte-monnaie sans couture, le plumeau en plumes de dindon noir, les bonbons au goudron, les vaudevilles et les romans à « quatre sous » qui ont enchanté nos ancêtres.

Cette collection est issue de l'activité des appariteurs de ville qui, jusqu'en 1904, firent office d'afficheurs municipaux. L'initiative d'en conserver un exemplaire revient probablement à Jean-Pierre Burdallet, secrétaire de ville en 1860, qui fit de plus relier chronologiquement l'ensemble de ces affiches administratives, commerciales, de spectacles, etc. Le défaut des collections rassemblées par les amateurs est qu'elles sont constituées en fonction de leurs propres goûts, de ceux de leur époque ou encore selon des critères qui, de fait, écartent une partie de la production. L'atout de la collection des Archives municipales d'Annecy est qu'elle est représentative de la production publicitaire courante à une époque où l'affiche représentait le mode essentiel de communication à la disposition des industriels et commerçants soucieux de faire connaître leurs produits et d'élargir leur territoire de chalandise, des entrepreneurs de spectacles désireux d'annoncer leur passage, des villes et régions impatientes d'attirer le villégiateur.

A côté de « l'affiche-réclame », on trouve dans cette collection les affiches officielles qui émanent de toutes les strates adminsitratives. Pour les pouvoirs publics, les affiches constituent l'unique mode d'information de la population. Ces placards permettent de découvrir des pratiques aujourd'hui disparues : l'échenillage, la destruction du gui, la publicité donnée aux condamnations des peines afflictives et infamantes, le tirage au sort pour le service militaire, la réglementation du service des portefaix ou la circulation des voitures attelées de chiens.

Ces ouvrages nous ramènent à Annecy à l'époque de la révolution industrielle où la « réclame » était reine.

 

Références complètes des ouvrages