Contenu éditorial simple : Les instituteurs meusiens, témoins de l'occupation allemande, 1914-1918

Une publication des Archives départementales de la Meuse, 1997, 198 pages

 

1914 : les 2/5e de département de la Meuse sont durablement envahis par l'Allemagne. Les populations de cette « zone occupée » vont donc vivre une facette bien particulière de la guerre.

De cette époque subsistent de précieux témoignages, conservés et publiés par les Archives départementales de la Meuse : les récits des instituteurs. Dès avril 1915, le préfet de la Meuse demande à l'Inspecteur d'académie de sonder les instituteurs rapatriés. Par le biais d'un questionnaire élaboré par l'administration, ils doivent préciser les conditions de travail sous l'occupation allemande, les conditions d'obtention de l'autorisation de rapatriement et les renseignements qu'ils ont recueillis en territoires occupés. A la fin de la Première Guerre mondiale, le 18 février 1919, l'Inspecteur d'académie de la Meuse s'adresse à 28 maîtres d'école du département restés par ordre à leur poste, dans leur village, et leur demande de rédiger un mémoire retraçant leur existence pendant l'occupation allemande.

C'est une sélection de quatorze de ces mémoires qui sont publiés dans cet ouvrage. Ils concernent les municipalités d'Avioth, de Baâlon, de Bouligny, de Butgnéville, de Dun-sur-Meuse, de Gouraincourt, d'Herbeuville, de Jametz, de Lachaussée, de Mont-devant-Sassey, de Mouzay, de Saint-Benoît et de Villecloye ; y sont jointes six rédactions rédigées par des enfants âgés de 11 ou 12 ans.

Au-delà d'une simple narration, il devient alors possible d'entrer dans l'univers singulier de l'occupation, d'appréhender les conditions d'existence, de sonder l'état d'esprit des civils pendant ces quatre années, à travers l'évocation, souvent pittoresque, du métier d'instituteur pendant la Grande Guerre.

 

Références complètes de la publication

Retrouvez les inventaires des Archives départementales de la Meuse