Contenu éditorial simple : Le coeur des moulins

Une publication des Archives départementales de la Gironde, 2015, 139 pages

 

L'apparition des moulins dans le paysage s'est faite très tôt avec, sous l'Ancien Régime, une période d'activité dense et riche où le meunier a un rôle social très en vue dans le monde rural. A partir du XVIIIe siècle, les progrès techniques améliorent la productivité des moulins. Puis sous l'impulsion de la Révolution industrielle, l'introduction de la vapeur et/ou des turbines permet de moins dépendre du régime saisonnier des rivières.

Le coeur des moulins : hommes, techniques, paysages est issu d'une exposition présentée par les Archives départementales de la Gironde de novembre 2015 à mars 2016. On estime que plus de 2 000 moulins ont existé dans l'actuel territoire de la Gironde, du Moyen Age aux années trente du XXe siècle, où l'installation à Bordeaux des Grands Moulins de Paris (1924) marque la fin de l'époque des innombrables moulins devenus usines avec la Révolution industrielle du XIXe siècle. Les contributions d'universitaires et d'érudits invitent à pénétrer au coeur d'une économie rurale et de réseaux de sociabilité développés autour de la mouture des céréales, de la vente des farines et des autres productions des moulins.

 

Table des matières :

La meunerie en Gironde, entre trajectoires historiques, dynamiques économiques et aménagement de l'espace [par Vincent JOINEAU]

Les moulins de la Baïse (1480-1495) [par Jean-Bernard MARQUETTE]

Bordeaux et le commerce des farines au XVIIIe siècle [par Jean-Pierre POUSSOU]

La transition industrielle des moulins de l'Isle et de la Dronne en Gironde [par David REDON et Philippe RALLION]

Les moulins en Gironde : aberrations géographiques, réalités historiques [par Philippe ROUDIE]

 

Références complètes de l'ouvrage

Sur le même sujet, consultez Au fil de l'eau : moulins et artifices d'autrefois