Contenu éditorial simple : Drôle de guerre !? Catalogue des cartes postales dessinées éditées à Toulouse (1914-1918)

Une publication des Archives municipales de Toulouse, 2014, 181 pages

 

Dès le début de la Première Guerre mondiale, en août 1914, Toulouse apparaît comme l'un des grands centres de production de cartes postales patriotiques. En 2008, les Archives municipales avaient publié un catalogue de celles qui, sous forme de séries photographiques, avaient été réalisées et diffusées par des maisons toulousaines tout au long du conflit jusqu'au retour du XVIIe Corps d'armée, en août 1919. Au travers de ces images, on prenait conscience de la volonté, nettement affirmée, des Toulousains d'être totalement solidaires des soldats du front, au point de qualifier les ouvriers et ouvrières de la Poudrerie de « Poilus de l'arrière ».

Mais cette propagande locale ne s'est pas limitée à la diffusion de clichés photographiques. A une époque où le dessin, en particulier caricatural, et l'affiche ont encore une très grande importance dans le monde de la communication, plusieurs grandes maisons d'édition toulousaines – Le Cri de Toulouse, dirigé par Marius Bergé, la maison Laclau, l'imprimerie Sirven – font appel à de grands noms du dessin, comme Jan Metteix, Simon Savignol, Henri Alquié, Henri Caussat, Jean Caussidières ou Danton Cazelles, pour créer d'autres collections de cartes patriotiques. Souvent comiques, parfois scatologiques, ces images de la Grande Guerre sont ici replacées dans leur contexte : grande ville de l'arrière par ses industries, Toulouse s'affirmait ainsi également comme l'un des centres primordiaux de production d'un discours de propagande.

 

Références complètes de la publication