Une longue conquête : le droit de vote en Anjou (1789-1945)

Avec ce n° 31 de leurs Dossiers du service éducatif, les Archives départementales de Maine-et-Loire présentent ce qui se cache derrière la formule « Voter est un droit, c’est aussi un devoir civique ». Inscrite sur chaque carte électorale, celle-ci résume plus de deux siècles d’une lente conquête, d’un droit fondamental des Français, celui de choisir ses représentants par l’élection.
Né des bouleversements de la Révolution française, le principe de la souveraineté du peuple s’impose et remplace le pouvoir absolu du monarque. En réalité, le droit de vote tel qu’il est imaginé dans les premiers temps exclut de fait l’essentiel de la population par des conditions de sexe, d’âge, de résidence et surtout de fortune. Qu’il soit censitaire ou universel, le suffrage ne concerne en réalité qu’une minorité de Français jusqu’à la fin du XIXe siècle. Et ce n’est qu’en 1945 que les femmes peuvent enfin voter et être élues.
Ce dossier de 8 pages présente des reproductions de documents, accompagnés de commentaires et de questions à proposer par les enseignants aux élèves, et une utile frise chronologique.
Il est gratuit : à commander sous format papier ou à télécharger sous format numérique