Contenu éditorial simple : Ne bougeons plus ! Photographies, 1862-1912, collection Perrusson

Une publication des Archives municipales de Saumur, 2010, 64 pages

 

Qu’est-ce que la collection photographique « Georges Perrusson » ? Des photographies familiales jaunies par le temps ou quelques vieilles plaques de verre poussiéreuses, comme on en trouve parfois sur les étals des brocanteurs ? Rien de tout cela !

Ayant appartenu à Georges Perrusson, photographe installé au n° 57 de la rue d’Orléans en 1952, la collection comprend 290 négatifs sur verre, derniers vestiges de la production de ses prédécesseurs : Joseph Le Roch exerçant la profession de 1862 à 1869, Victor Coué, de 1870 à 1912, Maurice David, de 1913 à 1921 et Eugène Leconte jusqu’en 1952.

La majorité des plaques mesure 24 × 30 cm et quelques-unes ont le format encombrant de 30 × 39 cm. Elles nous sont parvenues presque intactes et surtout avec des images particulièrement préservées. La plupart ne sont pas datées mais les informations qu’elles nous procurent, permettent souvent d’estimer une année, notamment pour les vues d’architecture et les reportages. En outre, l’élément technique (l’émulsion sur la plaque) nous indique les deux périodes concernées : celle du procédé au collodion (1855-1880) et celle du procédé au gélatino-bromure d’argent (à partir de 1880).

La collection est inédite par la qualité de ses portraits et de ses vues d’architecture, l’état de sa conservation et surtout l’ancienneté d’une partie des clichés attribuée à Joseph Le Roch, premier photographe professionnel installé à Saumur.

Aujourd’hui, elle fait partie intégrante du patrimoine saumurois grâce à ses découvreurs, Guy-François Le Calvez et Alain Citolleux, initiateurs de sa mise en valeur dans le cadre des Rencontres photographiques, et grâce à Pierrette et Dominique Perrusson qui en ont fait don aux Archives de Saumur en 2005. Numérisée depuis 2007, elle a été mise en ligne dans son intégralité sur le site Internet des Archives à la fin de l’année 2010.

 

Références complètes de l’ouvrage