Contenu éditorial simple : Visiter les Archives, physiquement et virtuellement

Les services d’archives ouvrent régulièrement leurs portes à la visite, pour permettre à tout public de découvrir la richesse de leurs collections et les différents métiers qui y sont exercés. Ils le font dans le cadre d’événements d’ampleur nationale – tels que les journées européennes du patrimoine, la fête de la musique, la fête de la science – mais organisent aussi, au cours de l’année, des visites de groupes, à la demande ou à des dates déterminées.

Vous pouvez aussi entrer dans le monde des archives grâce à des visites virtuelles proposées sur les sites internet. En voici quelques exemples :

  •  Les Archives nationales vous convient à une visite virtuelle de leur site parisien : elle comprend l’extérieur des bâtiments (les différents hôtels de Soubise, de Rohan, d’Assy,…, avec cours et jardins) ainsi que l’intérieur de certains lieux, choisis en fonction de la beauté de leurs décors du XVIIIe siècle ou bien liés à la fonction archives des bâtiments (magasins, salle de lecture, bibliothèque, atelier de restauration…). Vous y verrez notamment les salles prestigieuses de la galerie du parlement et celle du trésor des chartes.
  •  Les Archives départementales d’Ille-et-Vilaine proposent une découverte sous forme de panoramiques et de diaporamas, avec une explication textuelle de chaque lieu.
  •  Les Archives départementales du Jura ont divisé leur visite en plusieurs thématiques, correspondant aux grandes divisions du bâtiment (espace public, espace de conservation, espace administratif...) : les photos des lieux sont assorties de légendes.
  •  Les Archives départementales du Tarn répondent aux questions les plus couramment posées : À quoi sert de conserver les archives ? D’où viennent les archives conservées ? Quels types de documents peut-on consulter ? Quel est le document le plus ancien et le document le plus récent ? Qui peut venir consulter des Archives ? Une spécificité est à noter : le commentaire oral est doublé, parallèlement, d’une traduction en langue des signes.
  •  Les Archives départementales de la Marne font visiter leur bâtiment à l'occasion de son cent cinquantenaire.