Contenu éditorial simple : Encyclopédie historique de la photographie à Toulouse, 1839-1914. Une histoire en images de la photographie

Une publication des Archives municipales de Toulouse, 2016, 423 pages

 

1839 : naissance officielle de la photographie, Toulouse devient ville de l’image.

De l’opticien Antoine Bianchi, pionnier du daguerréotype, à Jean Dieuzaide, créateur en 1974 de la galerie municipale du Château d’eau, une longue chaîne d’artisans et d’artistes, d’amateurs et de professionnels, a donné à la photographie toulousaine ses lettres de noblesse.

1836-1914 : le premier chapitre de cette grande histoire nous raconte toute la richesse de la production multiforme qui couvre l’ensemble des domaines de l’art photographique.

Des personnalités exceptionnelles jalonnent ce récit : les savants Charles Fabre ou Eugène Trutat, qui s’évertuèrent à perfectionner et à vulgariser la photographie, Eugène Delon, grand photographe des monuments historiques, ou encore les dynasties Trantoul et Provost, créateurs des premiers grands studios toulousains.

Ce livre, riche des documents conservés dans les fonds des archives municipales ou des musées toulousains, se veut à la fois une immense promenade dans les rues de la ville, et une évocation illustrée des grands mouvements esthétiques. Le dictionnaire qui l’accompagne constitue par ailleurs un formidable instrument de travail pour tous les établissements documentaires. Il est prolongé par l'Encyclopédie historique de la photographie à Toulouse, 1914-1974.

 

Table des matières :

Les hommes de l'art

Amateurs éclairés et sociétés photographiques

Concours et expositions de photographies

Essai de typologie de la production photographique toulousaine

Dictionnaire biographique illustré des photographes professionnels et amateurs, des associations et des commerces de photographie

 

Références complètes de l’ouvrage