Contenu éditorial simple : Des étrangers en Sarthe, des Sarthois à l'étranger

Une publication des Archives départementales de la Sarthe, 2014, 69 pages

 

Jamais avant la Première Guerre mondiale, les nationalités ne s'étaient mêlées comme elles le firent de 1914 à 1919. La cohabitation des nations en guerre sur le front fut une des caractéristiques majeures du conflit.

Mais la rencontre avec l'étranger ne se limita pas à la zone des combats du nord et de l'est de la France. Les Sarthois, comme d'autres, furent des étrangers pour les habitants des pays où ils furent prisonniers ou combattants, de la Belgique aux Dardanelles. De même, la Sarthe vit passer sur son sol des milliers de soldats et civils étrangers, alliés ou ennemis : troupes belges, britanniques, canadiennes (dont le corps forestier canadien, qui aligne plus de 13 000 hommes en France en 1918), russes, américaines, polonaises, mais également réfugiés, travailleurs coloniaux (Algériens, Kabyles et Marocains) et étrangers (Chinois), et prisonniers de guerre.

Le catalogue de l'exposition Des étrangers en Sarthe, des Sarthois à l'étranger invite à se pencher sur cette histoire méconnue de la rencontre avec l'étranger, souvent subie, douloureuse pour certains, fraternelle pour d'autres.

Les archives inédites révélées dans cette exposition montrent à quel point la dimension mondiale de la Grande Guerre fut une réalité perçue et vécue par les Sarthois, qu'ils fussent loin de leur foyer ou sur le pas de leur porte.

 

Références complètes de la publication