Contenu éditorial simple : Les sports

Régates sur le lac et le Grand Morgon

L’objectif de ce dossier thématique de FranceArchives est de valoriser des fonds d’archives sur le sport du XIXe au XXIe siècles, des instruments de recherche et des ressources numérisées. Il s’agit également de proposer des références bibliographiques et un accompagnement documentaire vers d’autres sources telles que la presse sportive numérisée (sur le site Gallica) et  des archives audiovisuelles (sur le site de l’Ina).

Il se construit en relation avec le Comité d’histoire des ministères chargés de la jeunesse et des sports qui présente sur ses pages Internet des fiches repères sur l’histoire de ce ministère.

 

 

 

Sommaire
Les archives des politiques de l’État relatives au sport
Les archives des politiques des collectivités territoriales relatives au sport
Les archives des associations et des fédérations sportives
Les archives des sportifs et des entraîneurs
Les archives des équipements sportifs
Faire l’histoire des grands événements sportifs à travers la presse
Les archives des jeux olympiques et paralympiques
Expositions et publications de services d’archives sur le sport
Des commémorations sur le sport
Pour aller plus loin


Meeting Gaz de France à Paris. – Activités réservées aux enfants (en journée), août 1996.
ANMT, Gaz de France

© Archives nationales du monde du travail (Roubaix), 2011_020_7567.

Les archives du sport

La recherche sur le portail FranceArchives avec le sujet sport donne de très nombreux résultats.

La collecte des archives du sport s'est organisée en France notamment en 1971 avec la création par Joseph Comiti, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargé de la jeunesse, des sports et des loisirs, d'une mission des Archives nationales auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports.
De plus, le travail accompli dans le cadre du programme MéMoS de l’Académie nationale olympique est à souligner. Il a pour objectif de sensibiliser, collecter, sauvegarder, classer, valoriser et transmettre la mémoire du sport dans toutes ses composantes par une politique de préservation et de valorisation.

LInternational Council of archives (ICA), a pour sa part, créé une section « Archives du sport » (SPO).

AD05(2).png

Affiche du tour de France 1986

© Archives départementales des Hautes-Alpes, 6 Fi 3756

 

Une définition du sport et de son histoire

Une définition

D'après la définition donnée par le Centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL), le mot « sport » est emprunté à l'anglais sport attesté depuis le XVe siècle au sens de « amusement, passe-temps, jeu, distraction ». Le mot anglais sport a été emprunté à la variation desport, de l'ancien  français « deport » au sens de « plaisir, divertissement ». Le sport est une activité physique, le plus souvent de plein air et nécessitant généralement un entraînement, qui s'exerce sous forme de jeu ou de compétition, suivant des règles déterminées. C’est aussi la forme spécifique que prend cette activité physique, considérée comme une discipline autonome ayant ses règles, son organisation, son entraînement, ses codes, ses valeurs. On parle des sports aériens, des sports athlétiques et gymniques, des sports de balle, de boule, de ballon, des sports d'attaque, de combat, de défense, du sport cycliste, des sports équestres, des sports mécaniques, du sport automobile, des sports de montagne, des sports d'hiver...
Le sport a également à voir avec les loisirs et avec les jeux traditionnels.

L’histoire du sport

L’histoire du sport est un champ d’étude récent. Son histoire commence véritablement à être abordée au début des années 1950 aux États-Unis avec la thèse pionnière de John R. Betts (Organized Sport in Industrial America, 1951). En France, elle émerge entre le milieu des années 1960 et la fin des années 1970. Elle s’est réellement développée en France depuis 25 ans environ. Elle est le fait d'enseignants en STAPS  (sciences et techniques des activités physiques et sportives), d'historiens du sport dans les UFR (unités de formation et de recherche) d'histoire et de journalistes spécialisés. Elle dialogue avec l’histoire politique, sociale et économique.

 

AD05(8).png

Photographie aérienne : Serre-Chevalier, les installations pour les sports d'hiver. 1960.  Photographie aérienne LAPIE, collection : Notre département, les Hautes-Alpes, documentation aérienne pédagogique. Saint-Maur, Lapie, vers 1960. N°4

© Archives départementales des Hautes-Alpes, 1 Fi 1026

 

Les archives des politiques de l’État relatives au sport

Le sport et les sportifs en France sont très marqués par l'action de l'État. Dans les années 1930, naît une véritable politique du sport.
Faire l’histoire du sport en France, c’est travailler sur son histoire institutionnelle. Les Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine conservent les documents produits par le Ministère de la Jeunesse et des Sports à partir de 1936.
 Les dossiers d’inspecteurs de la jeunesse et des sports sont aux Archives nationales à Fontainebleau. Marianne Lassus dans son ouvrage Jeunesse et sports : l'invention d'un ministère (1928-1948) souligne la richesse de ces archives.

À souligner particulièrement l’utilité des séries des Archives nationales : la sous-série F (17) sur l’instruction publique et la sous-série F (44) sur la jeunesse et les sports.

Les politiques de l’Etat sur le sport à partir des années 1930


En 1928, est créé un sous-secrétariat d’État à l’éducation physique, avec à sa tête Henry Paté. C’est pour la première fois un secrétariat d’Etat à part entière, rattaché au ministère de l’Instruction publique.

Sous le Front populaire, Léo Lagrange, sous-secrétaire d'État aux sports et à l'organisation des loisirs auprès du ministre de la Santé publique, développe une politique de démocratisation du sport et des loisirs. De nombreux équipements sportifs sont alors construits et le brevet sportif populaire est créé.

Pendant la Seconde guerre mondiale, en 1940, Jean Borotra soumet les fédérations sportives à l'autorité du maréchal Pétain dans le cadre de la Charte des sports.
Son successeur le colonel Joseph Pascot, à la tête du Commissariat général à l’Éducation générale et aux sports (CGEGS) mène une politique à l’encontre de sportifs juifs et de dirigeants de fédérations de gauche. Les champions Alfred Nakache et Victor Young Perez sont déportés à Auschwitz.

Des archives privées déposées aux Archives nationales permettent de retracer l’action politique dans le domaine du sport, notamment le fonds Marcel Abraham et les archives orales d’entretiens avec Georges Lamirand, secrétaire général à la Jeunesse de 1940 à 1943.
À noter : un numéro de la revue Guerres mondiales et conflits contemporains a consacré en 2017 un dossier au sport et à la seconde guerre mondiale.

En 1946, s’achève le processus de fusion entre les services de la Jeunesse et des Sports avec la création de la DGJS (Direction générale de la jeunesse et des sports). Celle-ci est confiée à Gaston Roux qui reste à sa tête jusqu’en 1948.


Centre de formation professionnelle pour apprentis mineurs à Oignies. – Activités sportives :  E. Fiévet photographie industrielle (Lille), 1946.
ANMT, Charbonnages de France

© Archives nationales du monde du travail (Roubaix), 2007 008 14661


Par ailleurs, le contrôle de l’État se prolonge en direction de certaines professions avec la mise en place de diplômes pour les guides de montagne (1948), les moniteurs de ski et les maîtres nageurs (1951), ou les professeurs de judo (1955). Le 6 août 1963, l’obligation des brevets d'Etat est généralisée à tous les sports.

Le haut-commissaire à la Jeunesse et aux sports, Maurice Herzog, en poste de 1958 à 1966 va mettre en place un plan de rénovation du sport français, qui comprend notamment un service de préparation olympique. Il est à l’initiative de deux lois-programmes d’équipements sportifs et socio-éducatifs (1962-1965 et 1966-1969). Dans ce cadre, les offices municipaux des sports vont se structurer en fédération en 1958.

Une nouvelle étape est franchie avec la loi Mazeaud du 29 octobre 1975 sur le sport,  loi « relative au développement de l’éducation physique et du sport » proposée par Pierre Mazeaud, secrétaire d’État chargé de la Jeunesse et des Sports. Le texte réaffirme le principe de complémentarité entre l’État et le secteur privé. Il met également en place la filière universitaire des sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS), l'Institut national du sport et de l’éducation physique (INSEP), le Fonds national d’aide aux sportifs de haut niveau, etc.

En 1979, est créé le Fonds national de développement du sport (FNDS). En 2005-2006, le Centre national de développement du sport (CNDS) prend le relais du FNDS.

À partir de 1981, sous la présidence de François Mitterrand, la gestion des enseignants d'EPS (Éducation physique et sportive) réintègre le ministère de l'Éducation nationale, et doit donc officiellement se conformer à l’école. Est également mise en place une Commission nationale de lutte contre le dopage.


Dans le cadre des mesures de décentralisation impulsées sous le premier mandat présidentiel de François Mitterrand, la loi du 16 juillet 1984, loi Avice, relative à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives, rappelle que le développement du sport est une mission de service public tout en reconduisant la notion d’agrément des fédérations. Mais, elle incite désormais les collectivités territoriales à le prendre en partie en charge.
Depuis les années 1990, les politiques publiques du sport s’inscrivent dans une démarche interministérielle, notamment avec le plan sport-emploi ou le handisport.


C’est aussi le moment où l’État organise de grands événements sportifs tels que la Coupe du monde de football à Paris en 1998. Les archives de la délégation interministérielle à la Coupe du Monde de football (1990-1998) sont aux Archives nationales.


Pour en savoir plus, l’article de Patrick Clastres « Enseigner l’histoire de France au miroir du sport » dans Historiens et géographes, n°437, 2016, et sur l’ouvrage Histoire du sport de Thierry Terret.

Service photographique de la présidence de la République, Mandature de Jacques Chirac, finale de la Coupe du monde de football, France - Brésil, 12 juillet 1998, Archives nationales 

© Archives nationales, AG/5(5)/01I_2010018/21/1428.

Le sport et l’enseignement scolaire et universitaire

La pratique du sport dans les écoles se développe surtout à partir de 1870 avec la préparation militaire et l'entraînement physique pour faire de bons soldats. Elle prend son essor dans les années 1930 et n'a cessé de progresser. La mission sport, sous-direction des écoles, collèges et lycées, direction générale de l’enseignement scolaire, dont les archives sont aux Archives nationales pour la période de 1940 à 2008, témoigne de toutes les actions pour promouvoir le sport. Les archives du Centre de ressources d’expertise et de performances sportives (CREPS) et de la Fédération nationale de sport universitaire sont également consultables aux Archives nationales.

Centre de formation professionnelle pour apprentis mineurs à Oignies. – Activités sportives : E. Fiévet photographie industrielle (Lille), 1946.
ANMT, Charbonnages de France

© Archives nationales du monde du travail (Roubaix), 2007 008 14660

Les archives d’autres ministères permettent de faire l’histoire des politiques du sport. Il s’agit des archives du Ministère de la Défense.

La sous-série 7N : archives sur l'instruction et la rééducation physique, sur l'éducation physique est très utile pour les recherches en histoire du sport.

Les Archives diplomatiques, au Ministère de l''Europe et des Affaires étrangères permettent de travailler sur l'histoire des relations internationales dans le domaine du sport.

Les Archives nationales d'outre-mer à Aix-en-Provence rassemblent également des fonds d'archives sur le sport.

AD05(7).png

Boxe dans la cour des casernes  à Briançon

© Archives départementales des Hautes-Alpes, 6 Fi 841

 

Les archives des politiques des collectivités territoriales relatives au sport

Les archives des institutions publiques (mairies, préfectures, directions départementales de la jeunesse et des sports (DDJS), structures mises en place par Emile Morinaud et Henry Paté), sont en série M (Administration générale) et en série T (Enseignement, Affaires culturelles et Sports) aux Archives départementales, dans les séries D (Administration communale), I (Police), M (Bâtiments communaux), et R (Instruction publique, beaux-arts et loisirs) dans les Archives municipales et en série W après 1940.

Les fonds privés, en série J aux Archives départementales et S dans les Archives municipales, sont une source complémentaire importante, comme en témoignent les fonds particulièrement riches des Archives départementales du Val-de-Marne et des Archives  départementales de l’Essonne.

Voir par exemple le cadre de classement des Archives départementales des Hautes-Alpes et celui des Archives municipales de Nice.

Pour en savoir plus : Danièle Neirinck « Les archives du sport dans les services d’archives en France » dans Les métamorphoses du sport du XXe au XXIe siècle : héritage, éthique et performances, 2005.

Quelques exemples :
Aux Archives départementales des Hautes-Alpes sont consultables les fonds de la Direction départementale de jeunesse et des sports (DDJS) et ses bordereaux de versement ainsi que des fonds qui permettent de faire l'histoire des premières classes de neige dans les années 1950 ou l’histoire des professions du sport comme celle de moniteur de ski.

A noter que les Archives départementales des Hautes-Alpes ont numérisé un beau fonds de cartes postales sur les sports d'hiver comprenant des documents sur les équipements de sports d’hiver.

AD05(4).jpg

Sport d'hiver Abriès

© Archives départementales des Hautes-Alpes, - 6 Fi 2510

Des sources sur le ski se trouvent dans d’autres services d’archives.

Aux Archives départementales du Cantal, se trouvent des archives de la station du Lioran et sur la formation au Brevet d’Etat d’éducateur sportif.

Les Archives municipales de Nice conservent un fonds de plaques de verre de photographies familiales sur le tourisme de montagne, et des sports tels que le combat de boxe, la corrida, le cyclisme.

Les archives d’associations et de fédérations sportives

Les fédérations sportives, constituées sous la forme associative, ont pour objet l’organisation d’une ou plusieurs disciplines sportives, dont elles gèrent la pratique, de l’activité de loisir au sport de haut niveau. Il existe des fédérations agréées (participant à l’exécution d’une mission de service public) et des fédérations délégataires directement chargées de l’exécution d’une mission de service public.
Les archives des fédérations sportives délégataires sont considérées comme des archives publiques.

Les archives de fédérations et d'associations d'envergure nationale, les archives de fédérations délégataires sont conservées aux Archives nationales. Celles d'associations plus locales se trouvent en archives communales et en archives départementales. Les fonds de ces services d'archives s'enrichissent d'archives privées.

De nombreux fonds d’archives de fédérations sportives se trouvent aux Archives nationales du monde du travail (ANMT) à Roubaix.

 

[Formation professionnelle des jeunes mineurs] et activités sportives dans les Houillères du bassin de Lorraine. – Gymnastique et course sur fond de vue de chevalement, collection Le Boyer, 1948. ANMT, Charbonnages de France
© Archives nationales du monde du travail (Roubaix), 2007 008 04193

En effet, les Archives nationales du monde du travail font le lien entre les enjeux du sport et du travail. Sont conservés par exemple les fonds d’archives de la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT).
Pendant l’entre-deux-guerres, le sport devient plus instrumentalisé : moyen efficace d’attirer un public, il est explicitement mis au service d’autres fins que lui-même (politiques, intégratrices, éducatives, confessionnelles…) par de nombreux mouvements qualifiés d’« affinitaires ».
Des archives de fédérations affinitaires sont aux Archives nationales du monde du travail à Roubaix, notamment celles de la Fédération sportive des Fédération des associations sportives des PTT (ASPTT). D’autres fonds sont consultables aux Archives nationales, en archives départementales ou municipales.

Les Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine conservent des fonds d’archives d’associations et de fédérations sportives, comme ceux de la Fédération française de football.

Les Archives départementales du Val-de-Marne mettent à disposition de nombreux fonds sur des associations sportives actives dans le département : l’Association sportive La Saint-Mandéenne, Aviron de Joinville, papiers de la famille Granier et fonds de la société sportive La Lorraine de Saint-Mandé,  Schelcher Aviron Club anciennement Club nautique de la Bourse, (création et administration, gestion financière, gestion des adhérents, activités sportives, documentation, objets et iconographie), Société nautique de la Marne. Ces fonds permettent de retracer l’histoire de la pratique de l’aviron en Val-de-Marne. De plus, ce service d’archives propose une présentation des fonds du Canoë Kayak Club de France.

Le Pajep : Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d'éducation populaire paticipe également à la sauvegarde des archives d'associations sportives, comme en témoigne le guide des sources qu'il a édité.

Enfin, la Bibliothèque nationale de France archive au titre du dépôt légal du Web des sites Internet français de fédérations sportives et de sportifs. Ils sont consultables au niveau de Rez-de-jardin de la BnF ainsi que dans certaines bibliothèques en région.
 
Zoom sur le rugby   
Une partie de la mémoire du club athlétique de Brive (CAB) se trouve aux Archives municipales de Brive. Une publication sur le rugby en Corrèze a été réalisée en lien avec une exposition itinérante portant le même titre, aux Archives départementales de la Corrèze.

Celle du Stade toulousain est aux Archives municipales de Toulouse. Ce service possède de nombreux documents iconographiques sur cette équipe.

Les Archives départementales de la Haute-Garonne conservent des documents iconographiques sur les sports, et notamment le rugby, dans la Collection Labouche.
Les Archives départementales de l’Essonne, qui rassemblent de nombreux fonds d’archives sur le sport, ont réalisé deux expositions sur le rugby, intitulées « "L’Essonne au coeur du rugby français" et "100 ans de rugby essonnien".

Le rugby a payé un lourd tribut à la Grande Guerre. Plusieurs dizaines de rugbymen de haut-niveau ont été tués ou grièvement blessés au cours des combats. Sur le site Internet de la Mission du centenaire, on peut consulter un dossier sur le sujet.

Zoom sur la gymnastique

La gymnastique se développe en France dans le deuxième tiers du XIXe siècle. Dans le cas français, la culture corporelle, qui possède rapidement ses institutions avec l’École militaire de Joinville-le-Pont, ouverte en 1852 et l’Union des sociétés de gymnastique de France, fondée en 1873, agit comme un frein à l’implantation des sports anglais. La gymnastique est introduite dans l'enseignement des lycées en 1854, et y devient obligatoire en 1879.

Un dossier sur le site Histoire par l’image vient faire le point sur la photographie scientifique et évoque l’Ecole de Joinville.

Les Archives départementales de la Seine-Maritime ont rassemblé des fonds sur les sociétés de gymnastique et sur le sport dans le département. Un projet de recherche sur les premiers temps du sport en Normandie à la Belle Epoque est en cours.

Aux Archives départementales de la Marne et aux Archives municipales et communautaires de Reims sont consultables des fonds sur le collège d'athlètes du parc Pommery à Reims. Lorsque Melchior de Polignac prend la direction de la Maison de champagne Pommery  en 1907, il décide d'améliorer les conditions de travail de ces employés en créant un parc des sports, ouvert également aux enfants des hospices et des écoles. En 1912, il le convertit en centre de formation en suivant la méthode d'entraînement physique du lieutenant de vaisseau Georges Hébert (1875-1956). Ce collège d'athlètes forme plus de 300 élèves entre 1913 et 1914. Il est fortement endommagé pendant la première guerre mondiale.

Zoom sur la pelote basque

Différents services d'archives conservent des documents sur la pelote basque. Il existe un musée de la pelote basque au Pays basque français : l'écomusée de la pelote et du xistera-pelotari.

De nombreux travaux d'historiens du sport se centrent aujourd'hui sur l'histoire des jeux, des jeux sportifs, et des jeux traditionnels.

 

Archives de sportifs, d’entraîneurs, de clubs

Certains clubs sportifs assurent eux-mêmes la conservation de leurs archives, comme des procès-verbaux, de la correspondance, des notes internes, des discours, des dossiers sur les installations. D'autres préfèrent confier leurs archives à un service public d'archives, national ou local. 

Aux Archives nationales du monde du travail sont conservées des archives de clubs sportifs et de sportifs : les archives d'une lutteuse française professionnelle, Sandra Portier, de Jean Deys, membre du vélo club de Roubaix, joueur de tennis de table, de Bernard et André Dole, athlètes et entraîneurs d'athlétisme, les archives de Jacques Georges dirigeant sportif qui fut président de la Fédération française de football.

Les Archives municipales de Chamonix et la Maison de la mémoire et du patrimoine possèdent plusieurs fonds d'archives de sportifs de haute montagne : André Contamine, Christian Mollier et Frison-Roche.

AD05(3).png

En bobsleigh, la culbute, Gap

© Archives départementales des Hautes-Alpes, 6 Fi 1750

Y est consultable le fonds d’archives privées d' André Contamine.

On pourra également consulter aux Archives municipales de Chamonix un entretien avec Christian Mollier, guide, moniteur de ski et professeur d'éducation physique.

Le fonds Roger Frison-Roche est consultable à la Maison de la mémoire et du patrimoine de Chamonix

Les Archives municipales de Saint-Etienne conservent des fonds d’archives sur le football.
L’ASSE, Association sportive de Saint-Etienne, fondée par le groupe Casino, devint professionnelle en 1933. Ce club domina le football français de la fin des années 1950 au début des années 1980. Les archives de l’ASSE sont déposées aux Archives municipales de Saint-Etienne, parmi elles, sont conservées les archives de footballeurs tels que Georges Bereta ou Patrick Revelli. Un album photo est disponible sur le site Internet de ce service d'archives.

Match ASSE/Lille au stade Geoffroy Guichard (1935)

© Archives municipales de Saint-Etienne, 5 FI 7494

Aux Archives municipales de Tarbes, ont été déposées les archives de Gabriel Sempé, médecin et sportif de haut niveau, comme le rapelle une publication de ce service d'archives : Il était une fois, Tarbes : Gabriel Sempé, Archives municipales de Tarbes. Portrait d'un médecin qui fut sportif de haut niveau.

De plus, au Musée national du sport de Nice, sont conservées :

- des archives de René Lemoine, Médaille d'or au fleuret par équipe aux Jeux Olympiques de 1932 (lettre, coupures de presse, photographie)

- des archives du champion d'athlétisme Jules Ladoumègue (lettres, photographies)

- des archives de Jean Despeaux, médaille d'or des poids moyens aux Jeux olympiques de 1936 à Berlin

- des archives (photographie, cahiers, correspondances) relatives à Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux olympiques rénovés

- des archives d'Emile Anthoine, champion et recordman du monde de marche, président de l'Union française de marche

- des archives de l'Association des sociétés de gymnastique de la Seine

- des archives de la société « En avant ! » de Paris, club omnisports féminin fondé en 1912, comprenant notamment une section de football féminin

- des archives de Louis Béguet, rugbyman

- des archives de Jean Rigal, joueur de football

- des archives de Marie-Germaine Chevalier, escrimeuse

- des archives de André Quiry, tennisman

- des archives de Paul Guignard, cycliste

- des archives de Raymond Boisset, athlète, spécialiste du 400 mètres

- des archives d'Octave Lapize, cycliste

- des archives de Christian Carrière, rugbyman

-des archives de Mathieu Simone Mathieu, tenniswoman

- des archives de Jean Domard, gymnaste

- des archives de Georges Carpentier, boxeur

Le Musée de la boxe de Sannois conserve des archives du boxeur Georges Carpentier.

Les archives d'histoire contemporaine du Centre d'histoire de Sciences Po conservent le fonds d'archives de Robert Abdesselam, avocat, député et champion de tennis.

Enfin, les fiches matricules de soldats exerçant une profession dans le sport sont d'autres archives de sportifs. Elles sont consultables sur le site internet du Grand mémorial, par profession, notamment des fiches matricules de cyclistes et des fiches matricules de boxeurs.

La Mission du centenaire met à disposition sur son site d’autres dossiers sur les sportifs.

 

Archives des équipements sportifs

L’histoire de la construction, de l’aménagement, de la mise en sécurité de stades, de vélodromes, de gymnases, de piscines se fait avec des fonds d’archives conservés dans différents services et établissements.

Un guide des sources archivistiques "Architecture / équipement et éducation populaire", consultable sur le site des Archives nationales et réalisé en lien avec le Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d'éducation populaire (PAJEP) recense les fonds sur le thème conservés aux Archives nationales, ou dans des services d'archives départementales.

Les gymnases
L’émergence d’un marché de la gymnastique commerciale avec ses lieux, ses méthodes concurrentes et ses professionnels, se manifeste en France dans le deuxième tiers du XIXe siècle. Des gymnases sont alors construits.

Les stades
L’essor de la construction des stades en France se produit dans les années 1920-1930. Sur les stades, nombreux fonds d'archives sont aux Archives nationales, en archives départementales et en archives municipales.

Photographie de l'équipe ASSE au Stade Geoffroy Guichard (27 juillet 1963)

© Archives municipales de Saint-Etienne, 5 FI 5230


Le stade de Colombes est construit pour les jeux olympiques de 1924  Un article du blog Gallica fait le point sur la construction du stade de Colombes et du stade nautique des Tourelles, qui voit également le jour en 1924.

Sous le Front populaire, sous l'égide de Léo Lagrange, le nombre d'équipements sportifs s'accroît. Ainsi, le stade Lescure ou stade Chaban-Delmas, de Bordeaux, édifié dans un style art déco par Raoul Jourde est inauguré en juin 1938. Son projet est antérieur au Front populaire. Il est polyvalent : c'est un stade vélodrome et il est dédié aux sports collectifs. Le fonds de l'architecte Raoul Jourde est conservé aux Archives Bordeaux Métropole ainsi que des archives sur le devenir du Stade Lescure et sur son homologation.


Quelques années auparavant a été édifié le stade Gerland par Tony Garnier à Lyon.

Le Corbusier, quant à lui, conçoit, le stade de Firminy, dans la Loire, construit de 1966 à 1968. C'est le seul stade classé monument historique en France. Des documents d'archives sur la construction du stade sont à la Fondation Le Corbusier à Paris.

En outre, la Cité de l'architecture et du patrimoine possède des maquettes d'équipements sportifs. Des fonds d'archives sur des équipements sportifs du XXe siècle peuvent être consultés au Centre d’archives d’architecture du XXe siècle.

Les Archives nationales conservent les archives relatives à la construction de Stade de France ou Grand stade de Saint-Denis et aux manifestations sportives s'y déroulant. Construit pour la Coupe du monde de football de 1998, il est inauguré en 1998.

Il existe nombre d'archives sur le Parc des Princes à Paris. Le premier Parc est inauguré en 1897 et le Parc actuel est remodelé en 1972.

Un autre grand stade est le stade Félix-Bollaert, de Lens où joue le Racing club de Lens. Des documents d’archives témoignent de la préparation de la Coupe du monde de football à Lens.


Les Archives municipales du Havre ont numérisé des beaux plans de stades de leur municipalité.


Les piscines
Les fonds d'archives sur les piscines, sur leur construction, leur réglementation et les événements sportifs qui s'y tiennent sont consultables aux Archives nationales et dans les services d'archives municipales et départementales.

Un musée d’art et d’industrie a été aménagé dans une ancienne piscine : le musée de La Piscine de Roubaix, inauguré en 2001. Il est implanté sur le site de l’ancienne piscine Art Déco qui, à l’initiative du maire Jean-Baptiste Lebas, est bâtie entre 1927 et 1932 selon les plans de l’architecte lillois Albert Baert (1863-1951).

AD05(06).png

Vars-les-Claux (1850 m). Les tennis et la piscine

© Archives départementales des Hautes-Alpes, 6 Fi 2844

Les hippodromes

L'hippodrome de Chantilly est créé en 1832. L'hippodrome de Vincennes est construit en 1863. Les premières courses au trot s'y déroulent en 1879. Des fonds d'archives sur d'autres hippodromes sont consultables sur FranceArchives.

En rapport avec les hippodromes, le portail FranceArchives permet de retrouver des documents d’archives sur le PMU (Pari mutuel urbain) créé en 1930 sur le pari mutuel  et les sociétés des courses.

William Raphaël Johnstone et le cheval Phardal (Grand Prix de York, 1957)

© Archives nationales du monde du travail (Roubaix), 204_AQ_25 (1)

 

D’un équipement sportif à l’autre

Le site des Archives municipales de Saint-Etienne permet de faire une recherche dans une base documentaire d'archives traitant du sport : documents écrits ou photographies sur des sportifs, des équipements, des associations telles que l’Association sportive de Saint-Etienne (ASSE).
En octobre 1994, le stade Geoffroy-Guichard fait partie des lieux retenus pour recevoir des matchs de la Coupe du monde 1998. La Ville décide alors d'engager de nouveaux travaux de rénovation et de mises aux normes (notamment pour l'accès des personnes handicapées).

Les Archives départementales du Pas-de-Calais proposent une exposition virtuelle et une exposition itinérante sur le thème : Pas-de-Calais, terre de sports. Elles abordent la question de l’aménagement des espaces sportifs du département.

 

Faire l’histoire des grands événements sportifs à travers la presse

Le journal Le Sport, lancé en 1854, est considéré comme le premier titre d'information sportive en France. De nombreux périodiques sur le sport apparaissent les années et décennies suivantes.
Le site Internet Gallica permet de consulter la numérisation de 65 titres de périodiques sportifs dont Le miroir des sports, Le sport universel illustré, L'écho des sports de l'Afrique du Nord.

Des titres de périodiques plus spécialisés dans l'information sur certains sports, comme par exemple Football association, ou Rugby (Toulouse. 1916) sont consultables sur Gallica.

Le Tour de France a été imaginé et organisé par Henri Desgranges et Géo Lefèvre directeurs du journal L'Auto. Le tour de France naît en 1903. La course devait permettre d'augmenter les ventes du journal. 

La seconde équipe de coureurs du Tour de France

© Archives municipales de Briançon, 31 S 410

Sur le blog Gallica, sont consultables des billets sur les étapes mythiques du Tour.

La Mission du centenaire apporte aussi sa contribution en présentant le Tour de France de 1914 et sa commémoration pendant le Tour de 2014, ainsi que des photographies du journal L’Équipe.

En outre, les Archives départementales de Seine-Saint-Denis conservent les archives du journal L’Humanité, qui couvre de nombreux événements sportifs.

Les pages Internet de la BnF sur la presse locale ancienne permettent également un accès à des titres de périodiques numérisés.

Les services d'archives donnent également accès à la presse locale, généraliste ou spécialisée. C'est le cas notamment des Archives départementales de la Vendée qui proposent un accès à des titres de périodiques et un guide de recherche sur la presse locale ancienne.

Le Kiosque lorrain animé par les Bibliothèques de Nancy propose de lire les pages numérisées de périodiques de la région.

D’autres médias retransmettent des événements sportifs. La radio a enregistré le match de boxe Carpentier-Dempsey en 1921.

Le site de l’Ina met à disposition de nombreuses archives audiovisuelles dans un dossier sur le sport.

 

Les archives des jeux olympiques et paralympiques


C'est Pierre de Coubertin qui est l'instigateur de la rénovation des Jeux olympiques en 1896. La notice de commémoration nationale fait état de sa biographie et de son action. Les premiers Jeux paralympiques ont lieu à Rome en 1960.

Les papiers olympiques de Pierre de Coubertin sont au Centre d’études olympiques de Lausanne qui conserve également les archives du CIO, ainsi que des objets au sein du Musée olympique.

Les archives de la famille de Pierre de Coubertin sont conservées aux Archives d'histoire contemporaine du Centre d'histoire de Sciences Po (centre de recherche en histoire contemporaine de la Fondation Nationale des Sciences Politiques. Elles sont composées de trois grands ensembles : un premier concerne la famille Fredy de Coubertin, aïeuls (notamment le grand-père artiste peintre : Charles de Coubertin), la mère et l’épouse ; puis, un deuxième ensemble se compose des écrits de Pierre de Coubertin, de ses papiers privés et de l’ensemble des documents concernant son décès. Un troisième ensemble se compose des archives de ses deux enfants : Renée et Jacques.

Les archives du neveu de Pierre de Coubertin, Geoffroy de Navacelle  renseignent sur les archives des activités du Comité international olympique de P. de Coubertin (CIPC) et du Comité International Olympique (CIO), de nombreuses correspondances, et de la documentation sur les jeux olympiques.

Les archives du Comité français Pierre de Coubertin, fondé en 1950, sont conservées aux Archives nationales du monde du travail. Ce comité s’attache à faire connaître dans son ensemble l’œuvre de Pierre de Coubertin.

Pierre de Coubertin est soutenu dans son entreprise de rénovation des Jeux olympiques par Georges de Saint-Clair, fondateur de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques (UFSA).

Les Archives nationales rassemblent des archives des Comités d’organisation des jeux olympiques (COJO).

L'Académie nationale olympique française voit ses archives également conservées aux Archives nationales du monde du travail et aux Archives nationales.

Les archives du Comité national olympique et sportif français sont quant à elles conservées à Paris, dans le 13ème arrondissement.

En département et en région, les comités régionaux olympiques et sportifs (CROS) et les comités départementaux olympiques et sportifs (CDOS) sont les organismes représentatifs du Mouvement sportif régional
Les principales fonctions d’un CROS sont entre autres : la formation, les équipements sportifs, le fonctionnement des comités régionaux ou des ligues, les athlètes de haut niveau et leur suivi médical, l’information par diverses publications, le  suivi  du  contrat   de  plan  régional  et   du  schéma  régional d’aménagement du territoire.

La France accueille les Jeux olympiques d’été à Paris en 1924, les Jeux olympiques d’hiver à Chamonix en 1924 également, les Jeux olympiques d’hiver à Grenoble en 1968. De nombreux documents d’archives sont conservés aux Archives municipales de Grenoble. Un dossier présente les archives des jeux de 1968, un autre sur la commémoration du cinquantenaire en 2018. Les Archives départementales de l’Isère propose un dossier sur les Jeux olympiques de 1968. En 1992, les Jeux olympiques d’hiver se tiennent à Albertville.

Les Archives départementales de la Savoie ont conçu une exposition intitulée la Savoie au coeur des jeux.

En attendant les Jeux olympiques d’été à Paris en 2024...

 


Meeting Gaz de France à Paris. – Activités réservées aux athlètes professionnels vainqueurs des compétitions (en soirée), dont Marie-Jo Perec sur le 400 m :  août 1996.
ANMT, Gaz de France

© Archives nationales du monde du travail (Roubaix), 2011_020_7567

Le site de la Mission du Centenaire présente un dossier les Jeux olympiques féminins.

Expositions et publications de services d’archives sur le sport

Expositions fixes sur le sport

Un siècle de courses sportives à Saint-Ouen

Histoires de sports

Émergence et essor du sport dans les Hautes-Alpes

Sports in the city

Entre les cordes

Expositions virtuelles sur le sport

100 ans de sport (1850-1950)

L'Essonne au coeur du rugby français

Le foot, une affaire d’État

Pas-de-Calais terre de sports


Publication des services d’archives sur le sport et les loisirs en France

A fond[s] la photo. Photos et photothèques dans les archives économiques et sociales
Des pages consacrées aux sports, p. 116 notamment sur l’Union générale sportive de l’enseignement libre

Annecy. L'album photos, 1860-1918
Des pages consacrées aux sports, p. 205-219

Boulogne au féminin : histoire de la femme du XVIIIe siècle à 1975

100 ans de sports 1850-1950, publication en lien avec l'exposition virtuelle conçue par les Archives départementales de Loire-Atlantique

Côte d'Azur. Une histoire des sports élégants

En selle ! Du vélocipède au Vélhop

Une formidable invention à hauts risques : l’automobile dans les Alpes-Maritimes

Haute-Savoie. De la frontière au carrefour. Travailler, communiquer, découvrir (1810-2010)
Des pages consacrées au sport p. 279-303

Les pionniers des sports modernes

Le rugby en Corrèze

Les loisirs à Mâcon. De la Révolution française au Front populaire (1789-1939)

Des pages consacrées aux sports p.19-23 "L'engouement pour le sport"

Tours mémoires du sport

Vies de cheval : du fond de la mine aux jeux équestres

Centre de formation professionnelle pour apprentis mineurs à Oignies. – Activités sportives. E. Fiévet photographie industrielle (Lille), 1946.
ANMT, Charbonnages de France

© Archives nationales du monde du travail (Roubaix), 2007 008 14662

 

Des commémorations

Création de la Coupe du monde de football en 1917

Société d'encouragement du cheval français (SECF)

Pierre de Coubertin

Première compétition de ski en France

Premier raid automobile

Premier grand prix de France

Alain Mimoun, médaille d'or du marathon

Jules Ladoumègue

Étienne-Jules Marey

Premier tour de France cycliste

Léo Lagrange

 

Pour aller plus loin

Des sources imprimées

Association pour la promotion des archives en Languedoc-Roussillon
Guide des sources pour l'histoire du sport en Languedoc-Roussillon. Montpellier : Association pour la promotion des archives en Languedoc-Roussillon, 1993. 206 p.

ATTALI, Michaël (Dir.) et SAINT-MARTIN, Jean (Dir.)

Dictionnaire culturel du sport. Paris : A. Colin, 2010. 582 p. (Dictionnaire)

AZÉMA, Jean-Pierre (Dir.)
La politique du sport et de l'éducation physique en France pendant l'Occupation. Paris : INSEP Éditions, 2018. 317 p.

BOSMAN, Françoise ; CLASTRES, Patrick ; DIETSCHY, Paul
Le Sport de l’archive à l’histoire. Besançon : Presses universitaires de Franche-Comté, 2006. 363 p.-[8] p. de pl.

BOSMAN, Françoise (Dir.) ; CLASTRES, Patrick (Dir.) ; DIETSCHY, Paul (Dir.) ; Archives nationales du monde du travail (France)
Images de sport : de l'archive à l'histoire. Paris : Nouveau monde éd., 2010. 199 p.

BOSMAN, Françoise (Éd.) ;  LAMBIN, Pierre (Éd.) ; WAQUET, Arnaud (Éd.) ; ALLAIN, Annie (Éd.) ; DEVYS, Jean (Éd.) ; Archives nationales du monde du travail (France)
Jeu et enjeu culturels du sport : [actes du colloque, Roubaix, 12-13 novembre 2009]. Biarritz : Atlantica,  2011. 279 p.

Cahiers d’histoire : revue du Comité d’histoire des ministères chargés de la jeunesse et des sports, N° de novembre 2002

CALLEDE, Jean-Paul
Les Politiques sportives en France. Paris : Économica, 2000. 190 p.

CAROUX, Hélène (Dir.)
Sport et architecture en Seine-Saint-Denis : les équipements sportifs de la banlieue du Nord-Est parisien, XIXe-XXIe siècle. Paris : Carré, 2017. 159 p. 

CLASTRES, Patrick ; DIETSCHY, Paul
Sport, culture et société en France, du XIXe siècle à nos jours. Paris : Hachette supérieur, 2006. 254 p. (Carré histoire ; 65)

CLASTRES, Patrick
Jeux olympiques : un siècle de passions. Paris : les Quatre chemins : Musée national du sport, 2008. 123 p.-[16] p. de pl.

Paume et tennis en France : XVe-XXe siècle. Paris : Nouveau monde éd., 2009. 386 p. (Histoire du sport)

Direction des archives de France, Délégation aux célébrations nationales, Comité régional olympique et sportif du Nord-Pas-de-Calais] ; FOULON, Charles-Louis (Éd.)
Les métamorphoses du sport du XXe au XXIe siècle : héritage, éthique et performances : actes du colloque organisé, à l'occasion du centenaire du Tour de France, sous l'égide du Haut comité des célébrations nationales, au Centre des archives du monde du travail, à Roubaix, le 9 octobre 2003. Villeneuve-d'Ascq : Presses universitaires du Septentrion, 2005. 186 p.-[16] p. de pl.

Collection Espaces et temps du sport  / collection dirigée par Pierre Arnaud. Paris : Éd. l'Harmattan, 1994-

GAUBERT, Sonia (Réd.) ; COHU, Rosine (Réd.) ; PEYCERE, David (Dir.) ; NOUGARET, Christine
Archives d'architectes: état des fonds, XIXe-XXe siècles.  Paris : Direction des archives de France : la Documentation française, 1996. 320 p.

Guerres mondiales et conflits contemporains. Le sport et la Seconde Guerre mondiale. N° 268, 2017/4

Historiens et géographes. N°437, novembre-décembre 2016. p. 33-100

HUBERT, Corinne (Réd.) ; BERCHE, Claire (Dir.)
Pistes pour le sport : guide des sources sur l'histoire du sport en Val-de-Marne. Créteil : Archives départementales du Val-de-Marne, 1996. 342 p.-[8] f. de pl.

JOUTARD, Philippe (Éd.)
L'Invention du Mont Blanc. Paris : Gallimard, 1986. 216 p.-[20] p. de pl. en noir et en coul. (Archives)

LASSUS, Marianne
Jeunesse et sports : l’invention d’un ministère (1928-1948). Paris : INSEP éditions, 2017. 666 p.

LE BAS, Antoine
Architectures du sport : 1870-1940 : Val-de-Marne, Hauts-de-Seine. Paris : l'Inventaire, 1991. 127 p. (Cahiers de l'Inventaire)

Mémorial de la Shoah ; Centre d'histoire de Sciences po (Paris)

Le sport européen à l'épreuve du nazisme : des JO de Berlin aux JO de Londres, 1936-1948 : [exposition, Paris, Mémorial de la Shoah, 9 novembre 2011-29 avril 2012]. Paris : Mémorial de la Shoah, 2011. 126 p.

TERRET, Thierry
Histoire du sport. Paris : Presses universitaires de France, 2016. 128 p. (Que sais-je ?)

TERRET, Thierry ; FROISSART, Tony
Le sport, l'historien et l'histoire : [table ronde dans le cadre du congrès tenu à Reims, 21-22 septembre 2012]. Reims : ÉPURE, 2013. 309 p.

TETART, Philippe

Histoire du sport en France. Du Second Empire au régime de Vichy. Paris : Musée national du sport : Vuibert, 2007. IX-470 p. (Sciences, corps & mouvements)

Histoire du sport en France. De la Libération à nos jours. Paris : Musée national du sport : Vuibert, 2007. XVII-523 p. (Sciences, corps & mouvements)

Vingtième siècle. 1990/2, N°26. Le football, sport du siècle

WAHL, Alfred (Éd.)
Les Archives du football : sport et société en France, 1880-1980. Paris : Gallimard, 1989. 354 p.-[16] p. (Archives ; 102)

Le site theses.fr permet de retrouver les thèses de doctorat soutenues ou en cours sur le sport. Certaines thèses sont accessibles en ligne.

Des lieux et organismes ressources

Institut national du sport, de l’expertise et de la performance. L'INSEP possède une très riche iconothèque et un Centre de documentation.

Groupe de recherches « Sport, société et culture » du Centre d’histoire de Sciences Po

Société française d'histoire du sport

Institut National de la Jeunesse et de l'Education Populaire (INJEP)

Musée national du sport (Nice)

Musée du basket (Bondy)

Musée de la boxe (Sannois)

Musée Géo-Charles (Echirolles)

Musée des 24 heures du Mans

Tenniseum (Paris)