Contenu éditorial simple : Les débuts de l’affiche de l’Ancien Régime à la Première Guerre mondiale

Une publication des Archives municipales de Colombes, 2016, 31 pages

 

L’invention de l’imprimerie à la fin du XVe siècle n’a pas seulement donné naissance au livre, elle est aussi à l’origine de ce média familier qu’est l’affiche, pouvant désormais être dupliquée très facilement et dans de moindres délais. Le pouvoir n’en faisant pas moins auparavant diffuser ses édits manuscrits, ainsi Charles VI en 1407, qui recommandait de faire « mettre et attacher en plusieurs églises de notre dicte ville de Paris et ailleurs certaines cellules [feuillets] ».

L’étymologie « affiche » date de fait du XVe siècle. On lui prête dès cette période un synonyme, le placard, qui apparaît au XIIIe siècle pour des consignes ou des lettres ouvertes, susceptibles d’être apposées sur un support. Mais à la Renaissance, ce terme est compris dans un sens péjoratif et désigne un écrit injurieux et séditieux.

On ne s’étonnera donc pas de l’appellation de l’Affaire des placards, qui conduit en 1534 à la condamnation au bûcher de plusieurs suspects, à la suite d’une large propagation à Paris et dans plusieurs villes de France d’un pamphlet d’origine protestante dénonçant « les abus de la messe papale ». Devant cet affichage jusqu’aux portes du château d’Amboise, alors résidence royale. François Ier, plutôt bienveillant aux prémices de la Réforme, se raidit et en 1537 oblige les imprimeurs à déposer un exemplaire de leur tirage auprès du Garde de la Librairie. Cette procédure perdure à travers celle du Dépôt légal auprès de la Bibliothèque nationale de France, ce qui a permis la collecte de fonds anciens voués sans cette mesure à une disparition irrémédiable. Toutefois l’ordonnance s’avère peu appliquée, faute de moyens coercitifs. En outre d’un matériau fragile, les affiches sont destinées à être encollées et ensuite arrachées, aussi peu d’exemplaires datant de la Renaissance nous sont parvenus. 

En évoquant l'affiche officielle, les affiches illustrées, l'affiche de la Grande Guerre ou les figures d'artistes comme Jules Chéret ou Alfred Choubrace, ce catalogue d'exposition mêlant art et histoire de l'invention de l'imprimerie jusqu'à la Première Guerre mondiale permet d'amener chacun, par l'image et par le document original, à s'enrichir et à se questionner sur un univers paraissant familier mais où on se surprend à en découvrir des aspects insoupçonnés.