Contenu éditorial simple : Vu de loin

Une publication des Archives municipales d'Avignon, 2017, 143 pages

 

À travers l’exposition et le catalogue Vu de loin, les Archives municipales d’Avignon portent à connaissance et donnent à voir une sélection de documents iconographiques réalisée en très grande majorité dans les fonds qu’elles conservent. Elles portent à connaissance, car, si certaines sont des images connues que l’on retrouve avec bonheur, d’autres, non moins dignes d’intérêt, goûtent un plus paisible repos dans les magasins de conservation et sont moins sollicitées par les chercheurs, internautes, lecteurs ou iconographes. Et elles donnent à voir car l’idée est bien de permettre au visiteur et au lecteur de poser leurs yeux sur les paysages avignonnais qui leur sont proposés et d’y déambuler.

Des ouvrages arborant des panoramas d’Avignon sont régulièrement publiés. Ils nous montrent la ville touristique d’aujourd’hui, la ville d’antan magnifiée, la majestueuse cité des papes. Ils nous livrent des représentations attendues et connues de notre ville et n’aspirent pas nécessairement à renouveler et à élargir le regard sur la cité.

Le projet de Vu de loin n’est pas de renier ces vues connues et attendues, mais de les dépasser en leur associant d’autres points de vue sur la ville. Il s’agit en quelque sorte d’élargir le prisme d’attention sur la ville, de la saisir dans son entièreté et dans sa diversité et d’inviter l’histoire contemporaine dans la valse des représentations qui en sont proposées. La sélection opérée dans les riches fonds des Archives municipales d’Avignon a été ardue tant les « vues de loin » d’Avignon sont nombreuses. Entonnoir mental à l’appui, nous nous sommes attachés à ce que cette sélection soit représentative tant des fonds, de la ville, que de l’histoire de son urbanisation. Nous avons en outre souhaité qu’elle joue sur la subjectivité de l’adverbe « loin ». Le travail de choix s’est parfois heurté aux silences des fonds : certains secteurs géographiques comme les quartiers est ont assez peu été photographiés et on ne dispose pas toujours, au sein des fonds communaux, de « vues de loin » les mettant en lumière.

Structuré en six parties dûment introduites, ce catalogue d’exposition se veut être un album d’images et une invitation à la déambulation et à la redécouverte. On y trouvera parfois des commentaires, adjoints aux légendes, pour aider à la compréhension de l’espace représenté. Le lecteur aura ensuite toute la latitude de poursuivre ses investigations dans les inventaires et outils documentaires mis à sa disposition, ainsi que sa promenade urbaine, virtuelle ou réelle.

 

Références complètes de l'ouvrage

Retrouvez les inventaires des Archives départementales de Vaucluse