Contenu éditorial simple : Fenêtre sur Cannes. Une ville à travers les médias

Une publication des Archives municipales de Cannes, 2015, 24 pages

 

Les publicités sur Cannes commandées par la ville, par le Syndicat d’initiative, par l'association hôtelière ou pour embellir les wagons du transport ferroviaire, ont été nécessaires dès l’origine pour attirer une clientèle fortunée, les aristocrates et la bourgeoisie. Sur ces affiches de la Belle Époque, les personnages, en premier plan, sont richement vêtus. Le climat doux, les vues qu’offre la ville sont valorisés. Les lieux et les bâtiments liés aux loisirs (les casinos : le Gallia, le Casino des fleurs, la Croisette) sont mis en avant. Un slogan, « Cannes, ville des fleurs et des sports élégants », est repris dans les affiches avec les sports mondains (golf, tennis, régates) et les plantes exotiques, comme les palmiers. La villégiature de luxe est mise en avant. Le nom de la ville et ses armoiries (fleur de lys et palme) sont souvent indiqués pour l'identifier aisément.

 

Retrouvez les inventaires des Archives municipales de Cannes