Contenu éditorial simple : Les Prénoms. Reflets d’histoire et de vie

Un dossier pédagogique réalisé par le Service éducatif des Archives départementales des Vosges, 2017, 37 pages

 

Toute personne reçoit un prénom usuel dès sa naissance, élément essentiel de sa vie personnelle, familiale, scolaire, professionnelle, sociale.

Les prénoms figurent dans les registres de l’état civil, dans les listes nominatives des habitants des communes lors des recensements, dans les registres matricules des écoles, dans la liste des élèves de la classe, et, dans l'espace public, sur les plaques de rues, sur les monuments aux Morts, sur certains édifices. Ils traduisent également l’histoire des mots et de la langue française, avec des choix selon les périodes, des disparitions, des retours, de nombreuses innovations actuelles.

Les Archives départementales des Vosges conservent des documents émanant des pouvoirs souverains (empereurs, rois, ducs et autres seigneurs) qui commencent le plus souvent par un prénom calligraphié et valorisé sur parchemin ou sur papier, de l’histoire médiévale et moderne : ainsi, entre autres exemples, de l’empereur Frédéric Barberousse, de Louis XIV ou encore de Stanislas, ancien roi de Pologne (1704-1709) devenu le dernier duc de Lorraine et de Bar (1737-1766). Elles conservent également les registres d’état civil (consultables en ligne jusqu’en 1905, en salle de lecture de 1906 à 1935) et les listes nominatives des habitants des communes (consultables en ligne de 1886 à 1936, en salle de lecture de 1946 à 1968).

L’étude proposée le 28 septembre 2016 aux classes élémentaires du département des Vosges, sur la base du volontariat, pouvait porter sur les prénoms des élèves de la classe et/ou de l’école, sur les prénoms des parents, grands-parents, arrière-grands-parents des élèves d’aujourd’hui, sur les prénoms des habitants de la commune, sur les prénoms de personnages historiques de la commune, sur les prénoms de personnages de l’histoire régionale ou nationale. Un panneau d'exposition a permis de rendre compte des travaux de recherche de chacune des 18 classes participant à l'exposition.