Contenu éditorial simple : Les artistes et la Grande Guerre

Une publication du service Archives-Documentation de la ville de Bois-Colombes, 2017, 25 pages

 

Peintres, poètes ou musiciens… la Guerre 1914-1918 a inspiré de nombreux artistes, qu’ils soient ou non contemporains du conflit. Émile Pinchon et Adolphe Lalire en ont été témoins sans y être directement confrontés ; Salvador Dalí n’en a probablement eu qu’un écho.

L’œuvre pacifiste d’Émile Pinchon, l’œuvre dénonciatrice d’Adolphe Lalire et l’œuvre surréaliste de Salvador Dalí abordent chacune la guerre sous un angle différent. Le monument aux morts de Bois-Colombes d’Émile Pinchon constitue un hommage public aux combattants tout en rappelant l’importance de la paix.

Les Horreurs de la Guerre et La Victoire d’Adolphe Lalire (restaurée par la ville en 2017) témoignent des conséquences dramatiques du conflit et des suites ambiguës du Traité de Versailles.

La série de gravures Poèmes secrets de Salvador Dalí inspirée des poèmes homonymes de Guillaume Apollinaire rappelle pour sa part le soldat tiraillé entre l’amour et la mort.

Cette exposition est l’occasion de valoriser pour la première fois le patrimoine artistique communal en montrant le travail d’artistes issus de courants différents, sur un thème commun.