Contenu éditorial simple : Il était une fois Tarbes. Gabriel Sempé

Une publication des Archives municipales de Tarbes, 2016, 36 pages

 

Il n’est pas un Tarbais ayant vécu le Tarbes des années soixante qui ne connaisse le docteur Gabriel Sempé, dans sa gabardine beige, arpentant les rues à vélo ou à Solex. Son palmarès sportif a fait de lui une fierté pour ses concitoyens amateurs de sport, dans une ville où la compétition occupe une grande place.

Arrière-petit-fils, petit-fils et fils de médecin, le docteur Sempé s’inscrit dans une tradition familiale au service de la santé publique. Il sut allier en parallèle une carrière de sportif de haut niveau. Son non-engagement en politique sera le seul point de rupture avec son héritage familial.

La mémoire collective tarbaise conserve l’image du « toubib bondissant » comme une figure majeure du paysage local du XXe siècle. Véritable référence pour la jeunesse d’aujourd’hui, il sut s’astreindre à une hygiène de vie équilibrée. Animé par un souci impérieux d’entretien de ses facultés physiques et intellectuelles, il incarne avec perfection l’adage « un esprit sain dans un corps sain ».

Le souvenir du docteur Sempé perdure par la dénomination en 2006 du square Gabriel Sempé, au coeur de son quartier, tout comme le projet de la future résidence éponyme à l’emplacement même de son domicile 9 rue de Gonnès.