Contenu éditorial simple : Archivage des données et documents numériques de l’État

Dans un contexte de digitalisation des processus et de transition numérique, il est aujourd’hui nécessaire de conserver les données et documents numériques de l’État, sous peine d’amnésie.
Trois ministères, Affaires étrangères, Culture et Défense, chargés de la conservation des archives emblématiques de l’État se sont associés au sein du programme Vitam pour relever ce défi, sous le pilotage des services du Premier ministre (DINSIC et CIAF).  Le programme Vitam, vise à développer une solution logicielle libre d’archivage numérique. Cette solution permettra de verser, de gérer, de consulter et de pérenniser des milliards de données et documents, quel que soit leur format (bureautique, bases de données, images, vidéo). Le logiciel développé sera ensuite installé dans l’environnement de chacun de ces ministères, couplé avec des infrastructures de stockage et adapté à leur processus, afin de constituer leur propre service d’archivage numérique : Adamant aux Archives nationales (MCC), Saphir aux Affaires étrangères et ArchipelNG à la Défense.  Le logiciel pourra être réutilisé largement et gratuitement par les entités publiques qui le souhaiteraient. Pour faciliter la collaboration et la réutilisation, une première version de test du logiciel a été publiée en janvier 2017 à l’adresse suivante www.programmevitam.fr.

La première version de production est attendue au second semestre 2017, puis deux versions successives seront livrées en 2018 et 2019.  Vitam permettra donc de préserver la mémoire numérique de l’état en répondant aux enjeux numériques des ministères et en renouvelant les services rendus aux citoyens.