Contenu éditorial simple : Côte d’Azur. Histoire des sports élégants

Une publication des Archives municipales de Cannes, 2016, 59 pages

 

Cannes, nouvelle capitale du sport en plein air, et par extension, les territoires de Mandelieu et de Mougins, de Cagnes-sur-Mer, puisent dans un héritage séculaire leur ferveur sportive, restituée par les fonds d’archives, aux termes d’un long travail de recherche. L’épopée du sport ne date pas d’hier. Si elle n’a jamais autant été plébiscitée que de nos jours, jusqu’à être érigée en style de vie, la pratique physique remonte à la nécessité de se défendre, comme pour l’escrime ou le tir. Puis vint le besoin de se déplacer rapidement, avec l’équitation, l’aviron, la voile, les sports mécaniques, jusqu’à l’amour du jeu et du geste efficace, en ce qui concerne le croquet, le tennis ou le golf.

Sport élégant ou sport mondain ? Les sports dits mondains, tennis et golf, compétitions hippiques, régates, aviron… ont été longtemps réservés à une élite car demandant des loisirs et de l’argent disponibles. Désormais démocratisés, ils sont devenus l’affaire de passionnés qui revendiquent un accès partagé, plus ouvert et l’enseignement de leur discipline auprès des jeunes. Si les « hivernants » privilégiés de la Belle Époque ont disparu, le mythe de l’âge d’or perdure. C’est l’objet de cette édition : ne pas sombrer dans la nostalgie mais célébrer les efforts constants en équipement sportif réalisés par les collectivités locales. Soutenus par les clubs sportifs qui rassemblent toujours plus d’adhérents, motivés par la fréquentation assidue des épreuves, souvent prestigieuses, le sport se porte bien sur la Côte d’Azur. Il était important de rappeler l’ancienneté des pratiques sportives, promues par nos amis anglo-saxons, et les valeurs portées haut par tant de champions, de compétiteurs natifs du territoire.

 

Retrouvez les inventaires des Archives municipales de Cannes